Je m'abonne

La banlieue parisienne, vivier de jeunes footballeurs

ESPN

Au-delà du périphérique, l’Ile-de-France est devenue le premier pourvoyeur de joueurs de foot professionnels. A elle seule, la région fournit un tiers de l’équipe de France et probablement plus de joueurs que l’Asie, l’Afrique et l’Amérique du Nord réunis.

Sur de petits terrains entre les barres d’immeubles, les enfants s’entraînent encadrés par des moniteurs amateurs et des pères passionnés. Le football y est un mode de vie et une échappatoire. Des matchs du dimanche matin aux heures d’entraînement après l’école et pendant les vacances, « il n’y a que le foot », explique Paul Pogba, joueur de Manchester United et de l’équipe de France. « Que ce soit à l’école ou dehors, dans le quartier, tout le monde joue au foot. Et ça permet aux gens de ne pas traîner dans le quartier à ne rien faire ou à faire des bêtises. »

Aujourd’hui, les clubs professionnels — le Paris Saint-Germain en tête — font leur sélection dans ces banlieues « ternes ». Paul Pogba, Anthony Martial, N’Golo Kanté, Kingsley Coman, Blaise Matuidi et Kylian Mbappé font partie de cette génération de jeunes qui voulaient tous « passer pro ». Dans les années 1990, ils n’auraient pas été repérés par les clubs professionnels, qui ont depuis développé un réseau pour repérer les talents émergents.

A lire via ESPN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *