Je m'abonne

Tourisme : un sésame pour Saint-Martin à New York

L’office de tourisme de Saint-Martin vient d’ouvrir un bureau à New York afin de mettre en avant les spécificités de la partie française de cette île des Caraïbes. Les Américains constituent son contingent de touristes le plus important.

L’île de Saint-Martin, située à 4 heures de la côte Est en avion, a la particularité d’être divisée en deux par une frontière invisible. D’un côté, au nord, la partie française considérée jusqu’en 2007 comme un arrondissement de la Guadeloupe mais dont les habitants ont voté en faveur d’une plus grande autonomie pour devenir une collectivité d’outre-Mer (COM). De l’autre, un territoire autonome du Royaume des Pays-Bas.

L’ouverture d’une antenne à New York marque une étape pour l’office de tourisme de Saint-Martin dont les actions de promotions vers les États-Unis dépendaient jusqu’ici d’un accord passé avec son pendant hollandais.

« Nous sommes une seule et même île, mais nous avons des priorités différentes », explique Ida Zin-Ka-Leu, la présidente de l’office de tourisme. « Jusqu’ici les Hollandais donnaient le ton en terme de politique de tourisme, poursuit-elle. On a donc fait le pari de voler de nos propres ailes. »

Ce pari commence avec une adresse à Manhattan dans un bureau hébergé dans les locaux new-yorkais de Atout France, l’agence de développement touristique de la France. Un partenaire avec lequel l’office de tourisme compte mettre en place son plan de campagne auprès des Américains, qui constituent le marché numéro un de Saint-Martin en nombre de visiteurs.

« Nous recensons 292 000 touristes venus des États-Unis par an – contre 10 000 pour la Guadeloupe par exemple – sans compter le million et demi de croisiéristes de passage à Saint-Martin », précise Ida Zin-Ka-Leu. L’île compte environ 100 000 habitants.

Des vols journaliers décollent de New York, Atlanta et Miami pour atterrir dans la partie hollandaise où est situé l’aéroport international. « La partie hollandaise est dynamique et s’est positionnée comme un de comptoir de biens et services pour les Caraïbes. Elle fonctionne en vase clos avec le port, l’aéroport, les casinos, explique le sénateur de Saint-Martin, Louis Constant Fleming, lors de la soirée de lancement des opérations de promotion de Saint-Martin, le 21 janvier dernier au Gramercy Park Hotel.

Raison de plus pour bénéficier d’une plateforme mettant en avant les points forts de la partie française. « Les « plus » du côté français sont rééls : la qualité de l’hôtellerie, la gastronomie bien sûr et des réserves naturelles préservées car les règles de construction sont plus sévères », énumère Jean-Philippe Pérol, directeur Amériques de Atout France. « Nous ne cherchons pas à promouvoir du tourisme de masse avec des formules tout compris, renchérit Ida Zin-Ka-Leu. Nous visons une clientèle sophistiquée, avec des moyens, qui est plutôt en mode découverte… »

Ida Zin-Ka-Leu a pris les rênes de l’office de tourisme de Saint-Martin en 2008 à un moment où la conjoncture devenait morose et le taux de change dollars/euros très défavorable. Elle apprend, sur un budget réduit, à faire plus avec moins, dans un secteur primordial pour le développement économique de l’île. « Nous nous sommes restructurés dans un premier temps, avec un premier effort en direction de la France puis des États-Unis. Maintenant nous devons

être créatifs », poursuit-elle, illustrant aussitôt son sens de l’initiative par un exemple : début février, Saint-Martin accueillera l’équipe de tournage d’une émission de télé-réalité de la chaîne française M6 : Un dîner presque parfait. Sa diffusion s’étalera ensuite sur une semaine avec en arrière-plan le sable blanc et les eaux turquoises de Saint-Martin.

Infos pratiques:

Saint Martin Tourist Office

825 Third Avenue, 29th Floor

New York, NY 10017, Tel: 860 964 0376

nyoffice@st-martin.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related