Je m'abonne

Trouver un logement

Les agences immobilières: les agences immobilières (Real estate Agencies : Corcoran, Sotheby’s, Douglas Elliman Insignia…) sont reliées au Multiple Listing System (MLS), et vous donneront accès aux mêmes adresses. Il est donc important d’avoir un bon relationnel avec votre agent (broker), et le choix d’un agent bilingue ou francophone peut aider. La commission des agents immobiliers représente environ 15% (négociable) du loyer annuel. Ces frais sont généralement assumés par le propriétaire, mais la loi de l’offre et de la demande peut obliger le locataire à les prendre en charge, notamment dans les grandes métropoles. Autre difficulté, les bailleurs exigent la plupart du temps un credit history, impossible à fournir pour les nouveaux arrivants qui ne disposent pas encore d’un compte bancaire aux Etats-Unis.

Les petites annonces: les petites annonces (Classified) sont accessibles dans la rubrique Real Estate des quotidiens locaux. La presse spécialisée dans l’immobilier offre une autre possibilité. Les annonces qui ne précisent pas le nom d’une agence immobilière permettent de traiter directement avec le propriétaire.

Internet :

Craiglist.org reste la référence en la matière mais attention aux spams ! Le site présente l’avantage de couvrir l’ensemble du territoire américain (50 villes dans les 50 États des États-Unis et dans 50 pays), et de proposer des recherches par quartier dans les grandes métropoles. « La liste de Craig », du nom de son fondateur originaire de San Francisco, est une véritable institution outre-Atlantique où elle constitue le 7e site le plus visité. Craigslist permet égalementde mettre en relation des colocataires : les roommates sont de plus en plus nombreux aux États-Unis. Dans les grandes métropoles, notamment à San Francisco, cela permet parfois de partager des loyers parfois vertigineux et de faire des connaissances plus rapidement pour les nouveaux arrivants. Ces sites sont gratuits, et rassemblent donc un large éventail d’offres. Mais cette force est aussi leur point faible : les annonces sérieuses côtoient des propositions moins fiables, et il est important de vérifier sur place toutes les informations contenues dans les annonces.

Choisir un logement

Pour les couples avec enfants, le choix d’un logement est généralement déterminé par les écoles. Le système scolaire américain est très hétérogène, et la qualité des écoles sera liée aux taxes locales. Pourtant, les agents immobiliers sont astreints au politiquement correct, comme en témoigne Sally de Parscau, agent immobilier chez Coldwell Banker à Larchmont (près de New York, comté de Westchester).

Américaine mariée à un Français, elle maîtrise parfaitement les deux systèmes et met en garde les Français expatriés : « il est interdit par la loi de faire des commentaires sur la qualité des écoles. Nous ne pouvons pas diriger les clients vers un quartier, une ville, un immeuble, etc. Le steering est interdit, comme la discrimination basée sur la race, religion et beaucoup d’autres choses. Nous ne pouvons utiliser que des critères objectifs : prix, surface, condition, nombre de chambres, parking… À moins que le client n’indique exactement où il souhaite focaliser ses recherches. »

La loi américaine exige que les appartements soient repeints et nettoyés de fond en comble à l’entrée dans les lieux. Les cuisines sont généralement bien équipées (plaques de cuisson et four, réfrigérateur et congélateur, mais rarement la machine à laver et la vaisselle). Dans les immeubles récents, le sous-sol accueille des machines à laver collectives : attendez-vous à de nouveaux aspects de la vie en communauté. Les appartements non meublés (unfurnished) disposent en général d’une cuisine équipée (réfrigérateur, cuisinière…). Le service de l’eau et des ordures est inclus dans les tarifs indiqués.

À savoir

★ Les Américains ne parlent pas de « type F1 » ou « F2 » comme en France, mais en nombre de chambres. Un « one bedroom » est l’équivalent d’ un deux pièces. Un two bedroom l’équivalent d’un « trois pièces », etc.
★ Les annonces Open houses concernent des maisons, des appartements en vente ou en location, librement ouverts au public pendant quelques heures, souvent le dimanche. 
★ L’état des lieux n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. 
★ Les impôts locaux et fonciers sont à la charge du propriétaire. 
★ Les animaux domestiques sont souvent interdits, mais il est parfois possible de négocier avec le propriétaire, moyennant une augmentation du loyer. 
★ Les normes électriques américaines ne sont pas les mêmes qu’en France : le courant est de 110 volts, et les prises comportent deux broches plates. Prévoyez des adaptateurs, voire des transformateurs selon les appareils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *