Je m'abonne

Pourquoi y a-t-il de moins en moins de cyclistes américains sur le Tour ?

Sur 176 coureurs, seuls 5 Américains ont pris le départ du Tour de France cette année. C’est autant que l’Angleterre, la Pologne et le Danemark. Par comparaison, la Belgique aligne cette année 19 coureurs et la France 35.

Les Etats-Unis ne se sont jamais vraiment remis du scandale Lance Armstrong, écrit le correspondant du New York Times. Sur le parcours, on évite son nom « comme celui de Voldemort dans le monde de Harry Potter ».

Suspendu pour dopage et défait de ses sept victoires consécutives, Armstrong a aidé à reléguer dans l’ombre le triomphe de Greg LeMond, le premier Américain à remporter le Tour en 1986, après avoir battu le favori de la compétition, le Français Bernard Hinault.

Les coureurs américains sont aujourd’hui moins nombreux et avec eux, les fans. « Pendant les années phares de la domination américaine, les drapeaux américains étaient visibles tout au long du parcours ; seulement cinq étaient visibles sur les trois dernières étapes cette semaine — dont un drapeau confédéré. »

A lire sur le New York Times

  • Il existe, tout de même, aux USA, plein de mordus du Tour, des fanas comme toute ma famille qui se lèvent dès 4h du matin pour capter le Tour en direct. Nous partons en France, aussi, avec nos bécanes et nous affrontons les plus beaux cols des Pyrénées, des Alpes et du Vercors. Mais nous n’arborons pas le fanion ricain parce que nous avons honte de « Trompe » et nous nous souvenons de la guerre qu Viet Nam. C’est pas toujours facile d’étaler l’amour de son pays… Mais ne vous trompez pas : le vélo se pratique chez nous et on adore visiter la France pour en faire. Merci.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *