Je m'abonne

La Première Guerre mondiale vue par les enfants

Le 6 avril 1917, les Etats-Unis déclarent la guerre à l’Allemagne et entrent de plain-pied dans la Première Guerre mondiale. Dans une exposition visible jusqu’au 15 octobre, le National World War I Museum de Kansas City (Missouri) raconte l’arrivée en France du contingent américain vu par des jeunes français à travers trente dessins réalisés en 1917.

De 1914 à 1918, Georges Huppen, instituteur à l’école élémentaire Saint-Isaure dans le XVIIIe arrondissement de Paris, a régulièrement demandé à ses élèves de dessiner la guerre. Au printemps 1917, les Etats-Unis rejoignent le conflit et les drapeaux américains fleurissent dans les œuvres des enfants, âgés de 8 à 13 ans. Un premier dessin met en scène un défilé des troupes alliées dans le Jardins de Tuileries et un portrait du général Pershing, commandant du corps expéditionnaire américain. Un autre dessin montre les doughboys sur le parvis de la Gare de l’Est à Paris, au départ pour le front.

Les exercices de l’instituteur parisien ont donné lieu à quelques mille trois cent dessins, conservés dans les archives de la société d’histoire et d’archéologie Le Vieux Montmartre. Le National World War I Museum de Kansas City (Missouri) en a sélectionné trente pour les besoins de l’exposition Vive l’Amérique: French Children Welcome their American Ally. « Notre objectif était de commémorer l’entrée en guerre des Etats-Unis en apportant un regard nouveau sur cette période historique », explique Jonathan Casey, le conservateur de l’exposition. « Les dessins de ces enfants français montre une poignante réalité des relations franco-américaines. »

War-orphans-worldwar-exposition-french-france

Oncle Sam vient en aide aux orphelins de guerre français. ©Société d’histoire et d’archéologie Le Vieux Montmartre.

La représentation de l’arrivée des troupes américaines dans le port de Saint-Nazaire, en juillet 1917, est aussi figurative que naïve — les soldats arrivent en barque sous le regard des badauds en costumes de bains rayés. D’autres dessins, en revanche, sont allégoriques et proches des affiches de propagandes qui tapissaient alors les rues. Un dessin représente deux Marianne, l’une vêtue d’une écharpe tricolore, l’autre ceinte d’une bannière étoilée, face à face de part et d’autre de l’océan Atlantique. Un autre dessin symbolise l’Oncle Sam offrant des cadeaux aux orphelins de guerre français. A l’heure où les relations internationales deviennent de plus en plus complexes, conclut Jonathan Casey, « il est nécessaire de rappeler qu’il y a cent ans, l’amitié franco-américaine a changé le court de l’histoire ».

wwi-french-drawings-first-world-war

L’arrivée des troupes américaines dans le port de Saint-Nazaire.

wwi-french-drawing-children-first-world-war

Un symbole de solidarité entre la France et les Etats-Unis.

wwi-french-drawings-first-world-war

Le général Pershing, commandant du corps expéditionnaire américain, et un défilé des troupes alliées dans le Jardins de Tuileries.

wwi-french-drawings-first-world-war

Les doughboys sur le parvis de la Gare de l’Est à Paris, au départ pour le front.

Vive l’Amérique! French Children Welcome their American Ally
Du 21 mars au 15 octobre 2017
National World War I Museum and Memorial
2 Memorial Drive
Kansas City, MO 64108

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related

  • L’affiche s’en va-t’en guerreL’affiche s’en va-t’en guerre Lorsque les Etats-Unis s’engagent auprès des alliés en avril 1917, publicitaires et artistes s’unissent pour "vendre la guerre" aux Américains. Vingt millions d’affiches de propagande sont […] Posted in Culture
  • Il y a cent ans, la bataille de CantignyIl y a cent ans, la bataille de Cantigny Les Etats-Unis et la France commémoreront ce week-end le centenaire de la bataille de Cantigny, du nom d’un petit village de la Somme. Cet épisode, une goutte d’eau dans l’océan de la […] Posted in Culture, History