Subscribe

François K, précurseur de la French Touch à New York

Pionnier de la House music, Francois Kevorkian alias François K, installé depuis 1975 à New York, est un compositeur de musique électro de génie, un producteur établi et le créateur du mythique label Wave. Tous les lundis, il officie aux platines du Cielo Club à New York. Retrouvez-le dans le dossier des 50 Français qui marquent les Etats-Unis en 2009 dans l’édition de juillet de France-Amérique.

Ancien batteur de jazz reconverti en DJ, François K débarque en 1975 à New York, où il commence à fréquenter les soirées des clubs branchés, comme le Studio 54. Il remplace temporairement aux platines Larry Levan, l’un des premiers DJs modernes du Garage Club, et s’entoure rapidement des meilleurs artistes de la scène électro émergente. Ses performances transcendantes le catapultent directement directeur artistique du label disco Prélude en 1978.

Il est ainsi l’un des tout premiers DJs à s’intéresser à l’électro, ce qui lui vaut la considération d’artistes krautrock, qui constituent l’avant-garde de la musique électronique. Il travaille ainsi avec le groupe allemand Kraftwerk sur les albums Computer World et Electric Café dans les années 1980. L’année suivante, il fonde son propre studio à New York, Axis, qui attire la crème des artistes contemporains. Il se fait une spécialité des remix des tubes des années 1980 et collabore alors entre autres avec  des groupes comme The Cure, Eurythmics, Cabaret Voltaire ou Madonna ! Il assure aussi le mix original incomparable de l’album Violator de Depeche Mode. Sélectionneur de  talent et de renom, ses compilations regroupent des pointures comme Nathan Fake, Sleeparchive, Beat Pharmacy et l’incontournable Carl Craig tandis que lui-même (re)joue les morceaux de Suburban Knight, Jeff Mills ou Mark Broom.

{{v:1}}

Le DJ phare du Cielo club

Son nom est aujourd’hui indissoc

iable de la culture club et des soirées new-yorkaises hebdomadaires au Cielo, où il s’émancipe de la house pour explorer des univers différents: Francois K investit ce club du Meat Packing District chaque lundi et organise ses propres soirées “tech’n’dub”, les Deep Space parties. Conçues comme une vaste cour de recréation sonore, le DJ y laisse libre cours à son imagination, dans un esprit assez éloigné des soirées habituelles aux programmations structurées et établies. Sa musique expérimentale, tantôt spacieuse, tantôt dominée par le souffle du dub jamaïcain pour mieux rebondir, le temps d’un morceau, sur de la drum’n bass ou un morceau de techno d’influence tribale version boule à facettes, creuse le sillon d’une techno débarrassée de tout carcan. Cette liberté de ton, entre élucubrations et maestria cosmique confère à ses sets une énergie digne d’une rave-party. Sa musique house, Francois K la veut d’abord « planante » ! Si l’influence latente de la new wave se fait parfois sentir au hasard d’un morceau, l’ambiance générale de sa musique s’accorde sur un rythme disco ou dub décliné à l’infini, qui vous entraîne aux confins de l’espace… Jubilatoire !

Infos pratiques:

Soirées tous les lundis soir, vers minuit au Cielo

18 Little West 12th Street
New York, NY 10014
(212) 645-5700

Pendant tout le mois de juillet, france-amérique.com publiera des versions longues des portraits issus du dossier des 50 Français qui marquent les États-Unis en 2009, publié dans l’édition de juillet de France-Amérique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Deux prodiges à New YorkDeux prodiges à New York Le Consulat Général du Luxembourg à New York a permis jeudi 21 février à quelques privilégiés d'assister à une prestation musicale exceptionnelle. Le pianiste Francesco Tristano Schlimé et […] Posted in Music
  • Où célébrer la Fête de la Musique aux Etats-Unis ?Où célébrer la Fête de la Musique aux Etats-Unis ? Depuis 1982 la France célèbre chaque année l'arrivée de l'été en musique. Aux Etats-Unis, le concept de Fête de la musique s'est exporté dans plusieurs villes à travers le festival Make […] Posted in Music