Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

Frédéric Lefebvre dit oui au pacte de stabilité de Manuel Valls

Frédéric Lefebvre, député des Français d’Amérique, a voté mardi en faveur du pacte de stabilité de Manuel Valls. Il est le seul élu UMP à avoir voté pour. Sur son site internet, il explique ce geste original.

Après avoir laissé planer le doute quant à donner sa confiance au Premier ministre de gauche, pour finalement voter non, l’ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy a voté oui au pacte de stabilité de Manuel Valls. Mais avec certaines réserves, qu’il énumère sur son site internet. Pour lui, le texte demeure “imparfait” et le plan de réduction de la dette publique “insuffisant”. En bonne âme, il propose de corriger ces imperfections et de combler les insuffisances. Ce que son texte ne dit pas, c’est qu’il connaît Valls depuis 21 ans. Certains parlementaires proches de Frédéric Lefebvre le décrivent même “fasciné” par l’homme.

Malgré un passé rythmé de sorties mémorables contre le parti d’opposition (Frédéric Lefebvre avait notamment conseillé à Ségolène Royal de se faire soigner), le député des Français d’Amérique du Nord joue la carte de la différence. Qu’il justifie par une prise de “hauteur”, “(…) le recul que me donne ma circonscription outre-Atlantique m’offre un autre regard sur la politique française (…) Je voterai pour tout ce que je juge bon pour les Français et contre tout ce que je juge mauvais, dangereux, contreproductif.” Un nouveau rôle qui ne convainc pas vraiment l’opposition : “Il veut tellement passer pour un gentil qu’il s’est transformé en Oui-Oui”, a ironise le député Jérôme Chartier dans Le Monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related