Subscribe

Invasion gasconne à New York

Une centaine de personnes originaires du sud-ouest de la France s’est retrouvée jeudi à New York pour célébrer les 25 ans d’existence de D’Artagnan, une société qui introduit aux États-Unis les saveurs du Sud-Ouest. Ambiance bon enfant et spécialités basques étaient au programme. Et ça ne fait que commencer.

Jeudi midi. Un air de pays basque flotte au croisement de la 9e avenue et de la 14e rue à Manhattan. Une centaine de Français, bérets vissés sur la tête, dégustent saucisson et pâté, un verre de blanc à la main. Le tout sur un air de fanfare. Tous originaires du Sud-Ouest, ils se sont réunis pour célébrer les 25 ans de D’Artagnan, une entreprise basée à New York qui a introduit aux États-Unis les spécialités de la Gascogne. Vignerons de la région, chefs, musiciens, ils sont 144 à avoir été invités par Ariane Daguin, fondatrice de D’artagnan. Un voyage qu’elle a demandé à Jan De Zwager d’organiser. Ce Néerlandais installé dans le Gers depuis 42 ans est un ami de ses parents. « Tous les cinq ans, Ariane me contacte pour que j’organise un “trip” à New York, raconte-t-il. D’habitude, on réunit 40 personnes mais cette année, on a quasiment pu remplir un A380 ! »

Au programme jeudi, concours de lancer de bérets et photo souvenir sous les yeux ébahis des passants new-yorkais. Mary, en pleine discussion en franglais avec le tromboniste de la fanfare, se rendait à la salle de sport mais s’est arrêtée un moment, devant l’incongruité de la situation. « J’ai tout de suite deviné qu’ils étaient français quand j’ai vu leurs drôles de chapeaux ! », glisse-t-elle. Parmi les invités, Sébastien Lacroix, directeur de la société Armagnac. C’est lui qui organisait jeudi soir un dîner à l’Hôtel Gansevoort en présence notamment de l’acteur de Julie & Julia, Stanley Tucci. Étaient également présents d’anciens rygbyman, reconnaissables parmi cent à leur carrure, venus spécialement de Toulouse pour disputer un match de rugby dimanche après-midi à 13h à Central Park, face à des chefs français de New York aidés de quelques joueurs de football américain. Philippe Verger, ancien du Stade Français, est à l’origine de la venue des sportifs retraités. “C’est en tant que directeur de l’office de tourisme de Toulouse que j’ai été amené à rencontrer Ariane Daguin. Elle m’avait déjà parlé, il y a de cela un an, de sa volonté d’organiser un match de rugby à Central Park. L’idée m’a plu et j’ai donc fait venir mes amis rugbyman”. Parmi eux, Jean-Marie Cadieu ou encore Cédric Soulette, ancien pilier de l’équipe de France, “ravi de pouvoir jouer un match à l’extérieur !”

La rencontre sera évidemment suivie d’une troisième mi-temps qui se déroulera au consulat de France, avec Philippe Lalliot, lui-même ancien rugbyman de l’équipe de Narbonne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related