Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

La 5e avenue de New York devient l’artère commerçante la plus chère au monde

La 5e avenue à New York redevient l’artère commerçante la plus chère au monde, repassant devant Causeway Bay, sur l’île de Hong Kong, tandis que les Champs-Elysées à Paris conservent la troisième place, indique mercredi l’étude annuelle du cabinet Cushman & Wakefield.

Hong Kong avait ravi à New York la première place du classement il y a deux ans. Mais depuis un an, la valeur locative des biens situés dans cette artère animée a chuté de 6,8%, tandis que ceux de la 5e avenue ont bondi de 13,3%, à 29 822 euros le mètre carré. Dans l’ensemble des Etats-Unis, “où la reprise de l’économie et la vigueur du tourisme ont soutenu la demande des enseignes dans plusieurs villes”, les valeurs locatives ont grimpé de 10,6% cette année, note Cushman & Wakefield, dans un communiqué diffusé à l’occasion du Mapic, salon de l’immobilier commercial qui se tient jusqu’à vendredi à Cannes.

“La 5e Avenue est emblématique du bouillonnement du marché des commerces américain et, plus généralement, des stratégies d’enseignes prêtes à payer le prix fort pour disposer d’une vitrine sur les meilleurs emplacements des plus grandes métropoles mondiales”, explique Christian Dubois, directeur général de Cushman & Wakefield France. Le haut de l’avenue (“Upper Fifth Avenue”), le plus prisé, bénéficie également de l’arrivée de nouveaux entrants prestigieux, comme Microsoft qui s’apprête à y ouvrir sa première boutique en propre.

A l’inverse, Causeway Bay a subi de plein fouet la baisse des dépenses des touristes, illustrant l’impact sur l’industrie du luxe – et sur les secteurs de la bijouterie et de la joaillerie en particulier – des mesures anti-corruption adoptées par les autorités chinoises. La ville de Hong Kong a également été le théâtre ces derniers mois d’importantes manifestations, “illustrant l’aggravation des tensions politiques qui contribuent à renforcer l’attentisme des enseignes”, note le cabinet d’études.

Les Champs-Elysées de Paris apparaissent en troisième position du classement, à 13.255 euros le mètre carré. Ils restent l’artère commerçante la plus chère d’Europe devant New Bond Street à Londres, même si ses valeurs locatives, après des progressions record en 2012 et 2013, restent cette année stables.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related