Subscribe

La French Americain School of New York s’offre son campus à White Plains

La French-American School of New York (Fasny) a officiellement fait l’acquisition du Ridgeway Country Country Club de White Plains jeudi 20 janvier. L’établissement compte rassembler sur le site ses trois campus. Une journée d’information sera organisée sur place le 29 janvier à l’intention des riverains dont certains se sont mobilisés contre ce projet immobilier.

L’acquisition du Ridgeway Country Club à White Plains, dans le comté du Westchester, marque une étape importante pour la Fasny. L’école, qui jusqu’ici louait des locaux sur trois sites différents, à Scarsdale, Mamaroneck et Larchmont, cherchait depuis longtemps à s’installer dans ses propres murs. Un gage de pérennité pour l’établissement bilingue qui, en trente ans, est passé de 17 à 825 élèves, avec des classes de terminale ouvertes il y a deux ans.

Le futur campus de la Fasny s’élèvera donc à la place d’un country club ne comptant plus assez de membres et qui était sur le marché depuis septembre dernier. Le montant de la vente s’élève en tout à 11 millions de dollars. Huit millions et demi de dollars ont déjà été versés.  Le paiement sera complété lorsque la ville de White Plains – via le Common Council – aura accordé, dans un délai de trois ans, les permis de construire nécessaires à la transformation du golf club  en campus de 1200 élèves.
Selon Mischa Zabotin, le président du conseil d’administration de l’école, la première phase des travaux devraient s’élever à environ de 30 millions de dollars. Une estimation qui couvrirait l’installation à White Plains des classes de lycée et de collège, actuellement hébergées à Mamaroneck.

Des riverains inquiets

La Fasny avait déjà annoncé en décembre dernier, après la signature de la promesse de vente, que les bâtiments existants seraient réaménagés tandis que d’autres devraient être ajoutés. Ces plans ont créé l’inquiétude, notamment pour des raisons environnementales, chez les riverains qui se sont mobilisés. « Notre approche est économiquement raisonnable et écologiquement responsable », répond Mischa Zabotin qui souligne qu’est prévue une donation permanente de 60 acres d’espaces verts à la communauté de White Plains – sous une forme encore à définir – soit la moitié de la propriété  (128 acres, soit 51 hectares). (Cliquez  ici pour voir la vidéo de la réunion organisée le 10 janvier dernier par The Gedney Association, une association de résidents.)

Autre argument développé contre le projet de la Fasny : le statut d’organisation à but non lucratif dont bénéficie l’établissement et qui l’exempt d’impôts, notamment locaux. Un manque à gagner compensé, selon le président du conseil d’administration par « l’arrivée de famille qui viendront emménager dans le voisinage et paieront leurs impôts » et par « des emplois que crééra le fonctionnement de cette école. »

Les médias américains locaux se sont largement fait l’écho depuis deux mois de l’opposition d’une partie des habitants à l’installation de la Fasny à White Plains. Préférant en fin d’année ne pas commenter l’achat avant la signature de clôture et enjoignant même par courriel les parents à éviter de faire des déclarations sur le sujet, la direction de l’école adopte aujourd’hui la stratégie inverse. « Nous avons un double défi, concède Mischa Zabotin. D’abord le plan d’aménagement du site. Mais nous devons aussi expliquer notre projet à la communauté de White Plains. »

C’est pour entamer ce dialogue, qu’une journée portes ouvertes sera organisée  au Ridgeway Country Club le 29 janvier de 10 heures à 17 heures.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related