Subscribe

La “French Tech” s’invite à Austin pour le festival South by Southwest

La “French Tech” participera du 7 au 12 mars, pour la première fois de façon aussi importante, au festival South by SouthWest (SXSW) Interactive qui réunit chaque année à Austin les acteurs du numérique du monde entier. L’opportunité pour les start-up françaises de se voir ouvrir les portes du marché américain.

Anciennement connu pour être le plus important festival de musique du pays ainsi qu’un festival de cinéma indépendant, SXSW s’est décliné il y a dix ans en un rendez-vous des acteurs du numérique. Ce troisième volet du SXSW est devenu le rassemblement incontournable des créateurs de start-up, des journalistes, des blogueurs et des investisseurs. Il y en aurait “3 000 par festival” selon le site du collectif d’entrepreneurs Bonjour SXSW, présent depuis 6 ans sur le site et qui cherche à renforcer une présence française quasiment inexistante au festival à ce jour.

La création numérique française, surnommée “French Tech”, détient l’avantage de se faire remarquer dans ce genre d’événements aux Etats-Unis pour sa capacité à innover. Elle sera présente pour la première fois à Austin de façon importante et organisée. Selon Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Economie numérique : “SXSW est un événement  phare du numérique et la French Tech se devait d’y être fortement représentée. Soutenir nos start-up, c’est aussi renforcer leur visibilité à l’international.”

Effectivement, le festival est une vitrine de choix pour les jeunes pousses du numérique au vu de l’affluence de visiteurs. L’an dernier 30 000 personnes s’y sont rendues dont 88% d’Américains. Il détient également une résonnance qui permettrait aux Français de se faire remarquer et de pénétrer le marché américain en y présentant ses dernières trouvailles. C’est ici qu’a décollé Twitter et Foursquare, pour ne citer qu’eux.

“SXSW est devenu un rendez-vous majeur de la high-tech internationale. Il était important que le dispositif public de soutien à l’export se mobilise pour faire connaître l’excellence française dans ce domaine. C’est désormais chose faite et le festival peut compter sur un French Tech Pavillon de grande qualité cette année”, s’enthousiasme Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur.

Ubifrance emmène 10 start-up françaises à Austin

Cela ressemble à une véritable stratégie de guerre : le collectif  d’entrepreneurs Bonjour SXSW, les Services culturels de l’ambassade de France aux Etats-Unis, Ubifrance, Cap Digital, France Digitale, Austin Angers Music, le bureauexport et Invest in France Agency, en partenariat avec BETC Startup Lab se sont unis pour coordonner la présence de la “French Tech” lors de l’événement.

Pour la première fois, Ubifrance organisera un French Tech Pavillon du 9 au 12 mars 2014. Sous ce pavillon, 10 start-up, sélectionnées par le jury d’Ubifrance et décrites commes les plus innovantes actuellement : Azendoo, Bobler, Djehouti, Evergig, Intuilab, Meludia, Openclassrooms, Sounderbox, Whyd et Wiseband. Il y a un peu de tout, Djehouti par exemple est un outil permettant de créer des webdocumentaires ; Evergig un service de partage des vidéos de concerts par les spectateurs et Openclassroom une plateforme de cours gratuits, ouverts à tous. Bonjour SXSW organisera de son côté le French Tech Club, dans le Trinity Hall, lieu privatisé du 9 au 11 mars qui accueillera brunches, show-rooms, concerts, meetings, hackathons et autres événements visant à rassembler les communautés numériques et faciliter les interactions.

Les Services culturels de l’ambassade, eux, conduiront une délégation de professionnels français agissant dans le domaine de la production de contenus culturels numériques (Ex Nihilo, Small Bang, Honkytonk, Lumento Films, Darjeeling et Moozar). Ils organiseront également deux événements visant à faire se rencontrer les entrepreneurs français et les acteurs internationaux du numérique. Une action soutenue par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, qui insiste sur l’importance de la promotion des industries de contenus culturels numérique : “Le projet porté autour de l’événement mondial qu’est South by SouthWest témoigne du fort potentiel de renforcement du dialogue transatlantique sur ces sujets d’avenir. Il nous permettra d’accentuer ces échanges entre producteurs de contenus, entreprises, lieux de formation et incubateurs français et américains”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related