Subscribe

La marée noire pourrait être une des pires de l’histoire des Etats-Unis

La marée noire qui s’est formée dans le golfe du Mexique après l’explosion d’une plateforme pétrolière qui a coulé pourrait devenir une des pires de l’histoire américaine si la fuite n’est pas colmatée, a assuré mardi une responsable des garde-côtes.

“Je vais être franche. Les efforts de BP (le groupe pétrolier britannique qui exploitait la plateforme, ndlr) pour fixer un couvercle n’ont pas réussi pour le moment”, a dit le contre-amiral Mary Landry au cours d’une conférence de presse, en faisant référence à un large couvercle sous-marin destiné à endiguer la fuite.

La responsable des garde-côtes de La Nouvelle-Orléans s’est refusée à comparer l’accident avec celui du pétrolier Exxon Valdez, qui s’était échoué sur les côtes de l’Alaska et avait déversé plus de 40 millions de litres de pétrole sur une distance de 1.300 km. Mais, a-t-elle toutefois assuré, “si nous ne sécurisons pas le puits, oui, ceci constituera une des pires marées noires de l’histoire américaine”.

La plateforme a coulé jeudi non loin des côtes américaines après une explosion et un incendie survenus le 20 avril au soir. Une semaine après l’accident, onze personnes étaient toujours portées disparues et les chances de les retrouver quasi nulles.

Selon BP, les fuites libèrent environ 159.000 litres de brut par jour. La plateforme, nommée “Deep Water Horizon”, propriété de la société Transocean, contenait 2,6 millions de litres de pétrole et extrayait près de 1,27 million de litres par jour avant l’accident.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related