Subscribe

La raclette à prix d’or

En 2007, Anne et John Hoyt, une Française et son mari américain établis dans le Michigan, ont remporté le prix du meilleur fromage, décerné par l’American Cheese Society. Rencontre.

La nouvelle est tombée par téléphone le 4 août 2007, jour de l’anniversaire d’Anne Hoyt. Au bout du fil, l’American Cheese Society lui annonce que le fromage à raclette qu’elle produit avec son mari John, vient d’être sacré meilleur fromage des États-Unis. « Je ne pouvais pas avoir un plus beau cadeau d’anniversaire », explique modestement la Française établie dans le Michigan.
Le couple Hoyt a réalisé son rêve au terme d’une histoire qui sort de l’ordinaire. Anne Hoyt, est née dans le nord de la France et a vécu du côté de Montpellier, avant de partir travailler comme bergère dans les alpages en Suisse. C’est à cette époque que se produit une rencontre improbable avec John, un Américain. Né à Détroit, il prend des cours dans le canton helvétique du Valais pour devenir fromager, après avoir été à l’école à Besançon et voyagé en Europe. Ils passent deux saisons ensemble dans les alpages suisses, puis décident de monter une fromagerie. Cependant, « une fromagerie en France ou en Suisse, ce n’était pas très original et John voulait retourner dans le Michigan d’où il était originaire», se souvient Anne Hoyt.
Le couple s’installe aux États-Unis en 1989. Les débuts sont difficiles. John reprend ses études à l’âge de 30 ans pour obtenir un diplôme universitaire, Anne apprend l’anglais. Faute d’avoir suffisamment d’économies, ils enchaînent les petits boulots, mais gardent toujours leur rêve à l’esprit. « Les gens voulaient investir, mais ils demandaient 51% des parts et nous avons toujours refusé car nous savions que nous ferions tout le travail. »
Ils démarrent finalement leur affaire en 1995 dans un petit village à plus de 5 heures de route au nord de Détroit. Les conditions sont rustiques. Avec 5 000 dollars prêtés par la sœur de John, ils s’installent dans un ancien garage qu’ils transforment en fromagerie, la Leelanau Cheese Company. Ils y fabriquent un fromage originaire de Suisse, quasi inconnu aux États-Unis : la raclette. Un pari osé. « À nos débuts, nous n’avions même pas les moyens d’avoir une ligne téléphonique, nous allions téléphoner dans la ferme d’à côté », se souviennent-ils. L’endroit devient vite trop petit, et en 2000, ils s’installent à la Black Star Farms, une coopérative de Suttons Bay. Alors que la première année leur chiffre d’affaires était de 25 000 dollars, il est aujourd’hui de 350 000 dollars.
L’année 2007 leur apporte la consécration avec le prix décerné par l’American Cheese Society. Depuis, ils sont sollicités par des grandes surfaces des quatre coins des États-Unis qui veulent distribuer leur fameux fromage à raclette. Mais le succès ne leur a pas donné la folie des grandeurs. Même si ils font un peu de vente en gros dans des supermarchés de la région, Anne et John Hoyt écoulent leur production principalement au détail entre douze et quinze dollars la livre (l’équivalent de 450 g). Dans leur fromagerie qui compte 4 employés, eux compris, Anne et John font tout à la main. « Il faut connaître la limite entre l’artisanal et l’industriel », rappellent Anne et John qui ne veulent surtout pas changer de philosophie pour produire en plus grande quantité.

Contact : www.blackstarfarms.com

Vous voulez entreprendre aux Etats-Unis?

Retrouvez toutes les informations dans notre guide pratique de l’expatriation, Les Clés de l’Amérique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related