Subscribe

La restauration des jardins du château de Chambord passe par Chicago

Jean D’Haussonville, directeur général du domaine national de Chambord depuis décembre 2009, était de visite à Chicago ce jeudi afin de présenter une conférence-découverte du château de Chambord, joyau de la renaissance française, à l’Alliance Française de Chicago. Il espère trouver des donateurs aux Etats-Unis pour la restauration du lieu.

Mr D’Haussonville a répondu à l’invitation du Consul Général Graham Paul afin d’explorer la possibilité de créer une association des amis américains de Chambord comme l’ont fait auparavant Versailles et le Louvre. Le but est de soutenir le projet de restauration des jardins à la française qui entourent l’iconique château. La sensibilisation auprès de la communauté américaine s’est réalisée via un soutien aux galas de l’Alliance Française et du Lycée Français de Chicago en proposant comme dons aux bienfaiteurs de ces associations des séjours exceptionnels dans le château de Chambord.

Ces jardins, conçus sous Louis XIV et mis en place au 18e siècle, sont restés a peu près en l’état jusqu’à la seconde guerre mondiale, avant qu’ils ne se détériorent. Le projet, estimé à un coût de trois millions de dollars, est “raisonnable et atteignable”, selon Mr d’Haussonville, et permettra de “cicatriser la blessure qui apparait entre la forêt et le château. Il permettra aussi de mieux accueillir les touristes et, de manière générale, de renouveler la perception qu’ils ont de ce site.”

Le but est de restaurer en un premier temps les jardins à l’anglaise, ainsi que la promenade du grand plan d’eau, dès l’automne 2012. Cette première tranche de travaux, qui durera un an, permettra très vite de montrer les effets visibles de la restauration, un gage essentiel de crédibilité et de résultats concrets par rapport au public. Ensuite, une fois les fonds de financement acquis, le projet s’étendra à l’ensemble des jardins à la française à partir de 2014. Il faudra compter de un a deux ans afin de reconstituer les allées avec de jeunes arbres ainsi que pour replanter les vergers et ainsi reconstituer une image mondiale du château absolument unique.

Mr D’Haussonville s’explique sur la raison pour laquelle il a choisi Chicago pour présenter son projet: “Chicago est une ville d’architecture unique au monde. Je ne vois pas d’autre ville aux Etats Unis qui corresponde mieux à ce qu’est Chambord, qui est un monument d’architecture absolument unique pour la renaissance. Il existe une sorte de miroir et de relations de coopération à développer dans le domaine de l’architecture entre ces deux lieux.”

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related