Subscribe

La “success story” du traité de l’Élysée célébrée à Chicago

A l’occasion des 50 ans du traité de l’Elysée, l’université DePaul de Chicago expose, du 1er au 14 février, des photographies liées à l’histoire de la relation franco-allemande depuis la signature de ce partenariat.

Pour célèbrer l’événement, les consuls français et allemand de Chicago ont été conviés, mercredi 6 février, pour débattre de l’héritage du traité. Devant une centaine d’étudiants, les deux diplomates ont insisté sur les liens politiques, économiques et culturels qui unissent aujourd’hui la France et l’Allemagne et sur le fait que ces deux pays sont depuis toujours les moteurs de la construction européenne. “La paix entre l’Allemagne et la France signifie la paix en Europe”, a rappelé le consul allemand, Christian Brecht. “Et l’Europe ne peut pas être envisagée sans une coopération forte entre nos deux pays.”

Son homologue français, Graham Paul, a souligné que le traité de l’Elysée était un modèle à suivre pour les relations bilatérales entre nations. “Le but du traité, c’est de mettre en place un réflexe de consultation systématique de nos positions respectives sur tous les sujets”, a-t-il expliqué. “Cette méthode est le meilleur moyen de se comprendre et d’éviter les conflits.”

Citant notamment la crise de l’euro, les deux diplomates ont toutefois reconnu que de grandes différences de philosophie politique existaient toujours entre la France et l’Allemagne, mais que le traité de l’Elysée permettait de surmonter ces obstacles. “C’est comme dans un couple”, a plaisanté le consul allemand. “Nous ne sommes pas d’accord sur tout, mais nous avons besoin l’un de l’autre. Et jusqu’à présent, notre coopération est une success story.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related