Subscribe

La visite détendue de Jean-Pierre Raffarin au Lycée Français de New York

En tant que représentant de la francophonie dans le monde, Jean-Pierre Raffarin a profité de sa venue à New York pour passer quelques heures au Lycée français et y rencontrer des élèves arrivés d’Haïti. Morceaux choisis de la visite très « cool » de l’ancien Premier ministre.

Quelques heures après sa rencontre avec le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon, Jean-Pierre Raffarin s’est rendu au Lycée français de New York. Au programme, visite du bâtiment avec le proviseur Yves Thézé. L’occasion pour l’ancien Premier ministre de parfaire son one man show outre-Atlantique. Connu pour son humour, Jean-Pierre Raffarin le dit lui-même : « Je ne suis plus Premier ministre, je peux tout dire ». La visite commence par une rencontre avec une classe de 5e pendant un cours de mathématiques. « Je viens vous dire que les vacances sont reportées d’une semaine », lance l’homme politique qui ne recueille que deux, trois sourires polis dans la salle. Le public n’est pas encore chaud.

Après avoir découvert le gymnase ou encore l’auditorium, où peut-être il se produira prochainement, Jean-Pierre Raffarin discute avec les représentants des élèves. « Vous avez donc été élus parmi plus de 1 000 élèves, bravo ! » Ce à quoi la représentante des terminales lui rétorque qu’ils n’étaient que neuf à se présenter. « Il n’y a pas de petites élections. Et c’est jamais gagné d’avance, croyez-en mon expérience ! » Puis vient la rencontre avec les neuf jeunes Haïtiens arrivés au Lycée français lors des deux dernières semaines. « Bonjour Loïc, moi c’est Jean-Pierre ! ».

Sur un ton beaucoup plus solennel, l’ancien Premier ministre parle « d’un peuple haïtien qui a beaucoup souffert mais qui peut compter sur l’aide de la France ». Puis il s’adresse plus personnellement aux élèves. « Je mesure la douleur qu’est la vôtre. Vous allez grandir plus vite car la vie a été plus dure pour vous mais je suis sûr que vous allez trouver cette force qui va vous aider à continuer votre chemin. »

Une fois le discours officiel prononcé, Jean-Pierre Raffarin s’adresse un peu plus longuement à un des élèves haïtiens qui porte un T-shirt de rock. Et qui dit rock pour l’ancien Premier ministre, dit Johnny Hallyday. « Tu connais Johnny ? », demande Jean-Pierre Raffarin. « Oui », lui répond timidement l’élève. « Mais ce n’est pas lui vous savez sur mon T-Shirt…» Et pour aller jusqu’au bout dans la « rock attitude », Jean-Pierre Raffarin, sans doute bien heureux de ne plus être à une fonction trop exposée, essaye alors la casquette que le Lycée français venait de lui remettre, pour le plus grand plaisir des photographes. Très décontracté et chaleureux, l’ancien Premier ministre n’en a pas oublié les raisons de sa venue. Trouvant le Lycée français « exemplaire », il a proposé à l’administration de tourner un film sur le fonctionnement de l’école afin de la promouvoir. « Je peux trouver des fonds pour vous pour réaliser ce film. C’est le meilleur moyen aujourd’hui d’attirer l’attention. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related