Subscribe

L’américain Amgen poursuit Sanofi et Regeneron pour violations de brevets

Le géant américain des biotechnologies Amgen a indiqué vendredi avoir déposé plainte contre le groupe français Sanofi et son partenaire Regeneron pour violations de brevets de son anti-cholestérol en cours d’approbation avant sa commercialisation.

L’action judiciaire a été intentée devant un tribunal du Delaware, selon un communiqué. Amgen accuse les deux partenaires d’avoir violé ses brevets dont un qui permet de cibler la proprotéine PCSK9, dont l’action influe sur le “mauvais cholestérol” connu sous le nom cholestérol-LDL.

La plainte tombe alors que les trois groupes sont lancés dans une course pour sortir au plus vite un anti-cholestérol pour se positionner sur le créneau très rentable de la diabétologie.

Amgen a déposé fin août devant l’Agence américaine des médicaments (FDA) une demande d’enregistrement concernant l’evolocumab dans le traitement des niveaux élevés de l’hypercholestérolémie.

Quelques jours plus tard, Sanofi et Regeneron ont annoncé préparer “activement” le lancement de l’alirocumab, leur nouveau médicament contre l’hypercholestérolémie également. Ils en déposeront la demande d’autorisation d’ici la fin de l’année aux Etats-Unis et en Europe. Sanofi et Regeneron prévoient d’utiliser aux Etats-Unis un droit d’accès à une procédure d’examen rapide qui réduit à 6 mois contre 10 habituellement l’accord de mise sur le marché. La “biotech” voudrait obtenir de la justice qu’elle interdise, dit-elle, à Sanofi et à Regeneron de fabriquer et de vendre leur traitement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related