Subscribe

L’architecte français Jean Nouvel en charge du projet du Musée de l’Islam à Ground Zero

En août 2010, la polémique concernant la construction d’un centre culturel musulman avec une salle de prière à deux pas de Ground Zero, au numéro 51 sur Park Place, culminait. Quatre ans après, l’homme d’affaires Sharif El-Gamal, unique investisseur, revoit son projet : il s’agira d’un musée dédié à l’Islam. L’architecte français Jean Nouvel, récompensé du Prix Pritzker, est chargé de dessiner les plans du futur édifice.

En 2010, les croquis du centre culturel islamique qui devait être érigé dans Lower Manhattan à deux pas de Ground Zero évoquaient déjà les bâtiments de l’Institut du monde arabe à Paris de l’architecte mondialement connu Jean Nouvel. Le 29 avril dernier, l’homme d’affaires new-yorkais Sharif El-Gamal a fait deux annonces : un changement de cap dans son projet et le choix de Jean Nouvel comme architecte pour le concrétiser.

Ce qui devait être un bâtiment de quinze étages sera un musée dédié à la foi islamique, son art et sa culture. Plus modeste, le musée sera composé d’un bâtiment de trois étages, construit sur une portion de l’ancienne usine de Burlington. Il comprendra également un espace vert, une salle de prière et une pièce pour les événements de la communauté musulmane de la ville.

Les codes de l’architecture orientale maniés par un Français

Choisir un architecte français reconnu semble délivrer un message : le projet est sérieux et Sharif-El-Gamal est déterminé malgré la polémique suscitée il y a trois ans, lors de l’annonce initiale. “Engager un architecte du talent de Jean Nouvel est un rêve devenu réalité”, a indiqué le promoteur immobilier dans un communiqué. Il souhaitait depuis longtemps ajouter au paysage culturel déjà riche de New York une nouvelle institution dédiée à l’Islam.

Jean Nouvel, qui travaille actuellement sur le musée du Louvre d’Abu Dhabi et le Musée du Qatar et qui manie habilement les codes de l’architecture traditionnelle orientale dans son travail, se dit très enthousiaste : “J’adore travailler à New York et je suis particulièrement heureux que l’on m’ait demandé de modeler un projet pour cette ville. Notamment un projet qui parle du monde islamique, dont l’art, la culture et les traditions ont toujours eu une influence sur moi”.

Pendant la phase de développement du musée et de son programme, il accueillera toutes sortes d’expositions et d’événements. Les bâtiments encore debouts sur le site vont être démolis au cours des prochains mois ; le calendrier des travaux n’est pas encore connu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related