Subscribe

Le décès brutal de Michael Jackson reste un mystère

Le décès brutal de la star planétaire et “roi de la pop”, Michael Jackson, jeudi à l’âge de 50 ans, dans un hôpital de Los Angeles à la suite d’une crise cardiaque, restait vendredi entouré d’un certain mystère et continuait de provoquer une onde de choc mondiale.

Un porte-parole de l’institut médico-légal du comté de Los Angeles est resté muet sur les causes du décès, expliquant qu’une autopsie serait pratiquée, sans doute dès vendredi, alors qu’une partie de l’entourage de l’artiste évoquait son importante consommation de médicaments.

“Il avait perdu connaissance lorsqu’il a été admis” à l’hôpital Ronald-Reagan de l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles), à quelques kilomètres de son domicile, “et son décès a été constaté à 14H26 (21H26 GMT)” jeudi, a-t-il déclaré.

Peu avant 19H00, la dépouille — enveloppée dans un linceul blanc — a été conduite à la morgue de Los Angeles, sous l’oeil des caméras.

L’un des frères de Michael Jackson, Jermaine, a affirmé que les médecins avaient tenté de le ranimer pendant une heure, sans succès. Anéanti, il a évoqué un “arrêt cardiaque”, intervenu, selon la presse américaine, au domicile de la star à Holmby Hills, un quartier riche de Los Angeles où il louait un manoir depuis janvier.

Un des ex-managers de Jackson, l’homme d’affaires tunisien Tarak Ben Ammar, a assuré qu’il était mort “parce qu’il prenait toutes sortes de médicaments”, et accusé des médecins “charlatans” et “criminels” d’avoir profité du fait que la star était un “hypocondriaque”. “Il est clair que les criminels dans cette affaire sont les médecins qui l’ont soigné tout au long de sa carrière, qui lui ont détruit le visage, lui ont donné des médicaments pour lui enlever les douleurs”, a-t-il dit sur Europe 1.

Michael Jackson prenait des traitements pour se remettre en forme en vue d’un lourd programme d’une cinquantaine de concerts prévu cet été à Londres, a renchéri jeudi un avocat de sa famille, Brian Oxman, en assurant sur CNN que son décès n’était “pas inattendu (…) à cause des médicaments qu’il prenait”.

Fin mai, les organisateurs avaient annoncé que son grand retour sur scène avait été repoussé de quelques jours en juillet, en niant un lien avec la santé du chanteur. La chanteuse Céline Dion a évoqué sur Europe 1 “la pression que Michael vivait”, en estimant qu'”aujourd’hui, malheureusement, est le résultat de ce stress”.

Choqué par cette disparition, le monde du showbiz a chanté à l’unisson les louanges de l'”homme-enfant au talent immense”, selon l’ex-Beatles Paul McCartney, sur son site internet. Quincy Jones, le producteur qui a fait de Jackson une pop-star mondial dans les années 1980, s’est dit “totalement bouleversé”, tandis que Madonna a avoué “ne plus pouvoir (s)’arrêter de pleurer”.

Du Japon à l’Afrique du Sud, le monde politique affichait sa tristesse. Le ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand a rendu hommage vendredi au “génie musical et du spectacle” mort dans “une grande solitude”, qui rejoint “Marilyn Monroe, James Dean et Elvis Presley”.

La Toile était envahie vendredi de messages de sympathie signés de vedettes ou d’anonymes en hommage au défunt “roi de la Pop”. La mort du chanteur américain reléguait l’élection iranienne au cinquième rang des sujets sur le site de socialisation gratuit Twitter. Alors que toutes les télévisions américaines rivalisaient d’éditions spéciales, les fans de Michael Jackson à New York s’étaient regroupés jeudi soir pour un hommage spontané et musical.

Depuis son acquittement en Californie en 2005 au terme d’un retentissant procès pour attouchements sexuels sur mineur, Jackson avait vécu quasiment retiré du monde, notamment à Bahreïn et à Las Vegas.

Doté d’une voix reconnaissable entre toutes, danseur hors du commun, l’artiste était déjà célèbre avant l’âge de dix ans, grâce au groupe familial “Jackson Five”, avant de passer au statut de star planétaire avec des albums comme “Off The Wall” et surtout “Thriller” (1982), l’album le plus vendu au monde.

Pourtant, dès les années 1980, Jackson avait montré des signes physiques et comportementaux étranges et, au-delà du phénomène musical, était devenu un phénomène tout court. En 1993, son image de doux excentrique réfugié dans un ranch californien baptisé “Neverland” (en hommage à Peter Pan), avait volé en éclats avec une première plainte, celle d’un adolescent de 13 ans l’accusant d’attouchements. L’affaire s’était réglée à l’amiable contre 23,3 millions de dollars.

Depuis, entre train de vie somptuaire et inactivité artistique, la fortune de Jackson avait fondu, contraignant en 2006 le chanteur à restructurer une dette de 170 millions de dollars, selon la presse américaine.

Lire sur le même sujet:

Michael Jackson, le “roi de la pop” est mort

Les grandes dates de la vie de Michael Jackson

29 août 1958: naissance à Gary (Indiana, nord des Etats-Unis).

1962-1964: lancement des Jackson Five’s par Joe Jackson, le père, avec ses cinq fils: Jackie, Jermaine, Tito, Marlon et Michael.

1969: premier hit à onze ans avec les Jackson Five’s “I want you back”. Contrat avec Motown, le célèbre label noir de Detroit.

1970: lancement de sa carrière solo, parallèle à celle des Jackson Five’s.

1979: sortie de l’album “Off The Wall”, produit par Quincy Jones, 11 millions d’exemplaires vendus.

1982: l’album “Thriller” se vend à plus de 41 millions d’exemplaires et fait de lui l’une des plus grandes vedettes pop de la décennie 80.

1984: le chanteur et danseur se brûle au visage durant le tournage d’une publicité Pepsi.

1985: achète pour 47,5 millions de dollars la société ATV Musci company qui détient les droits des chansons de John Lennon et de Paul McCartney.

1987: l’album “Bad” se vend à plus de 20 millions d’exemplaires.

1988: publication d’une autobiographie, “Moonwalk”.

1990: vu pour la première fois portant un masque chirurgical en public.

1991: album “Dangerous”, 21 millions d’exemplaires vendus.

1993: premier procès en justice où il est accusé d’avoir séduit et abusé d’un jeune garçon de 13 ans.

Première interview télévisée en 14 ans au cours le laquelle il dément dormir dans une chambre à oxygène et affirme que la blancheur de sa peau est due à une maladie, le vitiligo, qui provoque des décolorations cutanées.

1994: suspension des poursuites pour attentat à la pudeur après un accord avec les plaignants et le versement de plus de 20 millions de dollars.

Mariage avec Lisa Marie Presley, la fille de feu le King, Elvis, 26 ans.

1996: divorce. Deuxième mariage avec Deborah Rowe, l’infirmière de son dermatologue, âgée de 37 ans.

1997: sa femme donne naissance à leur premier fils, Prince Michael Jr.

1998: naissance de sa fille, Paris Michael Katherine.

1999: deuxième divorce. Michael Jackson obtient la garde des enfants.

2001: album “Invincible”: 2,1 millions d’exemplaires vendus.

2002: naissance de son troisième enfant, Prince Michael II, de mère porteuse inconnue, qu’il rend célèbre en le tenant au-dessus du vide par la fenêtre d’un hôtel de Berlin devant la presse. Il crée ainsi une vive polémique.

2003: diffusion en février du documentaire “Living with Michael Jackson” (Vivre avec Michael Jackson) où la star déclare qu’il n’y a aucun mal à dormir avec des enfants. On y voit un garçon âgé de 13 ans, qui entamera une action en justice contre la star, raconter comment il a souvent passé avec son frère la nuit dans la chambre de Michael.

Le 18 novembre, après trois mois d’enquête, la police mène une vaste perquisition à “Neverland”, le ranch de la star. Le 20 novembre, Jackson se livre à la police et est arrêté. Il passe un peu plus d’une heure en détention avant d’être relâché contre le versement d’une caution. Le 18 décembre, il est formellement inculpé d’agression sexuelle.

2004: le 16 janvier, Jackson plaide non coupable lors de sa première comparution devant la justice, transformée en grand show médiatique.

2005: début de son procès le 31 janvier. En juin, il est acquitté. Il quitte alors la Californie pour vivre entre autres à Bahreïn dans le Golfe, puis en Europe et à Las Vegas (Nevada, ouest).

2006: le 16 novembre il remonte sur scène à Londres pour la première fois depuis neuf ans à l’occasion des World Music Awards. Il quittera les planches sous les huées de la foule après n’avoir pu chanter que quelques couplets de “We Are The World”.

2009: en janvier il se réinstalle en Californie.

Le 5 mars, il annonce à Londres une série de concerts en juillet dans la capitale britannique, confirmant son grand retour sur scène.

Le 25 juin, sa mort à Los Angeles, annoncée dans un premier temps par les médias américains, est confirmée par l’institut médico-légal du comté de Los Angeles.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related