Subscribe

Le dîner en blanc, l’immaculé gueuleton

Imaginé par le Français François Pasquier et une poignée d’amis épicuriens qui rêvaient de dîner en plein air dans les plus beaux endroits de Paris, le très chic pique-nique en blanc revient aux Etats-Unis. Après New York en 2011, le concept s’étend à huit villes américaines cette année.

A les voir toutes deux, jeunes, enjouées et pimpantes, partager leur enthousiasme pour le projet philadelphien, on a un flashback immédiat face à N., toute en blondeur et K., brune et élancée : la scène des Demoiselles de Rochefort où Catherine Deneuve et Françoise Dorléac chantent et dansent en tenue blanche… Et c’est bien de blanc et d’élégance qu’il s’agit puisque ces deux Américaines, sœurs complices l’espace d’un été, vont donner le coup d’envoi au premier dîner en blanc à Philadelphie, le 23 août prochain.

Lancé à Paris en 1988, l’événement a lieu tous les ans. Adopté depuis dans plusieurs villes de France et à l’étranger (Amsterdam, Munich, Zurich, Berlin, Montréal, Québec et, en 2011, pour la première fois à New York), le dîner en blanc est devenu un véritable phénomène. Concept hybride entre flash-mob et pique-nique chic, il y règne une règle maîtresse : tout doit être blanc, tables pliantes, chaises, nappes, serviettes, vaisselles et chandeliers apportés par les convives, vêtus de pied en cap… de blanc, tout comme le sac poubelle pour remporter les détritus afin de laisser la place, après les agapes, intacte. Pour pimenter cette soirée épicurienne et bon enfant, où les victuailles préparées par les participants ne peuvent être accompagnées que de vin et champagne (bières et alcools forts sont interdits), le lieu du pique-nique sauvage est tenu secret jusqu’à l’heure H moins 30 minutes pour en intensifier le caractère spontané et éviter les resquilleurs, la participation se faisant sur invitation uniquement.

Grâce à une organisation pyramidale bien rodée, Natanya et Kayla, les responsables de Philadelphie, ont pu, depuis avril, orchestrer efficacement leurs rencontres avec les futurs chefs de groupes et chefs piétons du dîner, martelant inlassablement les mots magiques : élégance, convivialité et savoir-vivre pour ce rassemblement qui doit promouvoir, le temps d’une soirée, un art de vivre à la française. Leur équipe est fin prête !

Petite entorse bien sympathique pour les paresseux : dans quelques villes, un pique-nique pourra être commandé à l’avance en ligne, livré sur le lieu du rendez-vous. A Philadelphie, c’est au chef latino-américain José Garces que revient la distinction de faire jouer son flair gastronomique pour créer un panier hors du commun. Défi relevé pour le lauréat 2010 du concours de l’émission culinaire “The Next Iron Chef” qui a ouvert huit restaurants depuis 2005. Suivez le conseil d’une amie qui vous veut du… blanc, tâchez de faire partie de la liste des invités. Un dîner en blanc se tient sûrement près de chez vous : à New York, Chicago, Boston, Philadelphie, Atlantic City, Cincinnati, La Nouvelle-Orléans, Las Vegas et San Francisco. Et au Canada, à Montréal, Québec, Toronto et Vancouver !

Informations en ligne : dinerenblanc.info

Calendrier :

Boston, le 16 août
New York, le 20 août
Philadelphie, le 23 août
Chicago, le 24 août
Cincinnati, le 15 septembre

A venir : Atlantic City, La Nouvelle-Orléans, Las Vegas, San Francisco.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related