Subscribe

Le gouvernement présente à BP une première facture de 69 millions de dollars

Le gouvernement américain va présenter jeudi une première facture de 69 millions de dollars au géant pétrolier BP au titre des frais engagés pour lutter contre la pollution qui souille le golfe du Mexique, a annoncé le porte-parole de la Maison Blanche.

« Le gouvernement fédéral va aujourd’hui envoyer à BP ce que j’appellerais une facture de 69 millions de dollars (…) pour rembourser les contribuables, » conformément à la loi américaine pollueur-payeur, a précisé Robert Gibbs pendant son point de presse quotidien.

Il ne s’agit là que d’un remboursement des actions engagées par l’État. BP doit également assumer les frais de son propre engagement. Son ardoise s’élève déjà à plus d’un milliard de dollars, dont 42 millions versés en dédommagement aux populations et aux entreprises affectées par la pollution.

Le géant pétrolier a également annoncé jeudi qu’il allait entièrement payer la construction de six sections d’îles artificielles destinées à protéger la Louisiane de la marée noire, pour un total de 360 millions de dollars.

Deux sénateurs démocrates ont demandé mercredi au patron de BP, Tony Hayward, de ne pas payer de dividendes à ses actionnaires tant que les coûts de la marée noire n’auront pas été calculés. Cela n’a pas empêché l’entreprise d’investir encore plus en lançant une nouvelle campagne publicitaire pour redorer son blason, s’offrant une pleine page dans les principaux quotidiens américains.

Mais le groupe va probablement payer encore beaucoup d’argent : les travaux pour stopper la fuite devraient encore durer jusqu’à mi-août, avec la construction de puits de secours. « BP sera là pendant très longtemps », a admis Tony Hayward. « Nous somme conscients que ce n’est que le début. Nous serons encore là bien après le départ de la presse, des gardes-côtes et de tous ceux impliqués dans la marée noire. »

Après avoir touché le fragile littoral de la Louisiane et avoir atteint par endroits le Mississipi, la nappe de pétrole est désormais très proche des côtes de Floride, qu’elle pourrait atteindre d’ici le week-end.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related