Subscribe

Le ministère de l’Immigration encourage les reconduites à la frontière

Publié le mardi 21 août 2007


 


Ce matin, Brice Hortefeux, le ministre de l’Immigration, a encouragé le Préfet de Police de Paris à «redoubler d’efforts» pour lutter contre l’immigration irrégulière. 12 jours auparavant, il affirmait formellement aux associations de soutien des sans-papiers que la police n’augmentait pas ce type d’interpellations de manière saisonnière.


 


« À un peu plus de la moitié de l’année on est, en tendance, légèrement en-dessous de l’objectif » a admis aujourd’hui Brice Hortefeux, ministe de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement, à propos de l’objectif fixé pour 2007 en matière de reconduite à la frontière des sans-papiers. Au total, 25.000 étrangers en situation irrégulière sont, cette année encore, concernés par cette mesure initiée et menée à bien en 2006 alors que Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur.


Le gouvernement estime par ailleurs qu’il y aurait entre 200.000 et 400.000 étrangers en situation irrégulière et que l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’Union Européenne aurait « compliqué la situation ».


 


Lors de sa visite officielle à la préfecture de Police de Paris, le ministre a déclaré au nouveau Préfet de Police Michel Gaudin, « il faut redoubler d’efforts pour interpeller les personnes en situation irrégulière […] Il faut intensifier la lutte contre l’immigration irrégulière, c’est ainsi que l’on encourage aussi l’intégration des immigrés ». Il a également encouragé le Préfet de Police à « augmenter de façon significative le nombre d’interpellations d’étrangers en situation irrégulière. »


 


Pourtant, le 9 août dernier, Brice Hortefeux répondait aux associations de soutien des immigrés, engagées dans la cause du petit Ivan – cet enfant de sans papiers russes tombé du balcon deux jours plus tôt en tentant de fuir la police – en affirmant que le gouvernement n’accélerait pas le processus de reconduite à la fontière. « Il y a une politique qui n’est pas en fonction des mois, des climats, du gré des uns des autres (…), il n’y a pas de particularisme pour le mois d’août ».


 


Brice Hortefeux, prêt à prolonger « à titre humanitaire » le titre de séjour des parents du petit Ivan, a pour le reste rappelé que depuis le 1er juillet, « tout employeur désirant embaucher un étranger doit solliciter la préfecture » pour connaître la situation du demandeur d’emploi. Le ministre entend ainsi « augmenter la lutte contre le travail irrégulier » dont les contrôles ont, en 6 mois seulement, presque quadruplé, passant de 142 interpellations pour 2006 à 536 pour la période de janvier à juin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related