Subscribe

Le Palais des thés veut renforcer sa présence aux Etats-Unis

Bien connu des amateurs de thé, Le Palais des Thés est disponible sur le marché américain depuis le milieu des années 1990. L’entreprise vient d’installer un bureau à New York, avec l’objectif d’ouvrir une boutique.

Sur le marché du thé, coté à près de 7,7 milliards au total en 2010 aux Etats-Unis, une marque française espère avaler quelques parts. Créée il y a 25 ans par François-Xavier Delmas, avec l’idée de démocratiser le thé et d’aider l’occident à mieux connaître ses aspects culturels et gastronomiques, le Palais des thés a établi des liens avec des grosses et petites plantations, en Chine, en Inde, au Japon, mais aussi en Corée du Sud. François-Xavier Delmas est ainsi devenu un vrai “oenologue du thé”.

Depuis, la marque n’a cessé de croître. La dernière preuve de la bonne santé de l’entreprise parisienne (même si le chiffre d’affaires n’est pas rendu public) : l’ouverture de son bureau à New York, tenu par Aurélie Bessière, la nièce du fondateur. “Mon oncle n’était pas satisfait de l’offre de thé qu’il y avait à Paris. Il est allé chercher lui même le thé, à la source, dans les pays producteurs”, raconte la jeune femme installée à New York depuis six mois.

Renforcer sa présence aux Etats-Unis

Si Le Palais des thés est disponible depuis 1995 dans les épiceries fines des Etats-Unis, l’entreprise a décidé d’être plus présente dans les foyers américains. “Nous avions un distributeur, mais après la crise il s’est trouvé assez mal en point. Plutôt que d’être revendu, on a décidé de venir sur place développer la revente à destination des professionnels de la restauration, et, à terme, d’ouvrir une première boutique”, souligne Aurélie.

La marque a déjà un site Internet dédié aux USA,  ainsi qu’un dépôt dans le New Jersey, ce qui réduit les coûts de transport des commandes. Amateurs de thés verts, selon Aurélie Bessière, les Américains seraient aussi très portés sur des grands crus, ces thés rares et éphémères dont les feuilles sont  les premières à être récoltées juste après l’éclosion des bourgeons. “Ils renferment un parfum exceptionnel car ils sont très concentrés en minéraux. Les clients ne se satisfont plus des sachets de supermarchés.”

Au niveau des certifications, l’entreprise dit avoir son propre cahier des charges qui intègre des “critères bio, des salaires décents dans les plantations, le  refus de la déforestation et du travail des enfants”, précise la responsable de la filiale américaine. Une démarche éthique qui a permis à certains thés d’être  commercialisés sous le label bio en France. ” Toutes les plantations n’ont pas les moyens de supporter les coûts du processus de certification.  Mais  notre charte est plus contraignante que les conditions d’homologation mises en place aux Etats-Unis.”

Pour Noël, le Palais des thés va lancer une toute nouvelle gamme, disponible à l’achat sur leur site Internet et dans les magasins revendeurs.

Note :

Entre 2003 et 2007, le Palais des thés a eu une boutique franchisée à Beverly Hills.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related