Subscribe

Le programme de la conférence sur le bilinguisme à New York le 13 avril

Le 13 avril toute la journée, le Lycée Français de New York accueille des conférences autour du bilinguisme et l’inauguration d’une exposition de photos issues d’un projet sur l’immigration.

Voilà longtemps que le bilinguisme est reconnu pour ses vertus variées en termes de développement du cerveau. Le 13 avril, la journée intitulée “Living with two languages : the advantages of being bilingual” s’attachera à approfondir les aspects éducatif, psychologique, sociologique, linguistique et gastronomique grâce à des experts français et américains.

Prévue début novembre, cette journée de tables rondes à New York a dû être reportée à cause des complications générées par l’ouragan Sandy dans la région. Les services culturels de l’ambassade et le Lycée Français, qui co-organisent la journée, l’ont reprogrammée pour le 13 avril. A l’exception d’un ou deux intervenants, le programme reste le même, à savoir trois discussions thématiques avec des spécialistes d’horizons divers.

Au programme

• La première table ronde, sur le thème “la langue, les émotions et le cerveau bilingue”, accueillera pédagogues et chercheurs, dont l’experte en psychologie de l’apprentissage à la York University de Toronto, Ellen Bialystok. Les participants évoqueront les rapports entre bilinguisme, intelligence émotionnelle et développement cérébral. Selon Ellen Bialystok, les personnes bilingues peuvent gérer plusieurs tâches à la fois, en raison d’un développement précoce de la fonction exécutive du cerveau. “Mme Bialystok est une pionnière en matière de bilinguisme”, selon Sylvie Ozon, professeur de sciences au Lycée Français et modératrice de la session. “Elle travaille sur le bilinguisme depuis près de 40 ans et utilise toutes les méthodes possibles, de la psychologie aux sciences du comportement et l’imagerie cérébrale moderne pour appuyer ses études.”

Pannelistes : Ellen Bialystok, du département de psychologie à York University; Regina Sullivan, de l’Emotional Brain Institute, Nathan Kline Institute for Psychiatric Research à NYU; Sean Lynch, le proviseur du Lycée Français de New York et Elisabeth Cros, thérapeute du language à l’Ecole Internationale de New York.

• La deuxième table ronde, intitulée “Regards Croisés : Crossing Perspectives On Bilingualism”, donnera des exemples concrets d’apprentissage en deux langues. Plusieurs spécialistes de l’enseignement bilingue seront présents dont Ofelia Garcia, professeure à CUNY, et Nancy Rhodes, directrice du Foreign Language Education au Center for Applied Linguistics. La directrice de l’école primaire, Vannina Boussouf, relaiera l’expérience menée au Lycée Français de New York qui compte plus de 40 nationalités différentes.

Pannelistes : Nancy Rhodes, directrice du Foreign Language Education au Center for Applied Linguistics (CAL); Jane Ross, présidente du French Heritage Language Program; Ofelia García, professeure à CUNY Graduate Center; Marie Bouteillon, enseignante et coordinatrice à PS 58 The Carroll School, à Brooklyn; Vannina Boussouf, directrice de l’école primaire du Lycée Français de New York; Gretchen Schell, professeure d’anglais langue étrangère au Lycée Français de New York et Roddy Rapson, professeur des tout petits au Lycée Français de New York. Conversation modérée par Fabrice Jaumont, chargé d’éducation à l’ambassade de France à New York.

• La troisième, “Manger bilingue”, s’attardera sur biculturalisme et gastronomie, avec entre autres Marion Nestle, professeure à New York University, Ariane Daguin, fondatrice de D’Artagnan, ainsi que Karen Le Billon, auteure du livre à succès French Kids Eat Everything. Dans son ouvrage, cette universitaire canadienne ayant vécu en France explique pourquoi les enfants français sont enclins à goûter à tout.

Pannelistes : Karen Le Billon, University of British Columbia, auteure de French Kids Eat Everything; Jeffrey Mills, ancien directeur, Office of Nutrition à Washington; Ariane Daguin, fondatrice de D’Artagnan et Marion Nestle, professeure en Nutrition and Food Studies, à New York University. Conversation modérée par Pascale Richard, directrice du centre culturel au LFNY.

“Démultiplier ses chances”

Pour Fabrice Jaumont, l’attaché d’éducation au sein des services culturels de l’ambassade de France à New York et co-organisateur de la conférence, “vivre bilingue, manger bilingue, penser bilingue, surtout chez les plus jeunes, c’est démultiplier ses chances, c’est s’ouvrir encore plus vers les autres, c’est renforcer ses champs émotionnel et sensoriel, et se doter d’outils de comparaison pour mieux comprendre le monde. Voilà ce que cette conférence cherche à montrer.”

“L’objectif principal de cette journée est de faire avancer une réflexion et une compréhension communes autour de cette problématique fondamentale au XXIe siècle”, ajoute Sean Lynch, proviseur du Lycée Français. “Cette conférence est destinée à tous ceux qui s’intéressent au bilinguisme : parents, enseignants, élèves et journalistes.”

Dans la foulée des tables rondes sera inaugurée une exposition de photographies intitulée “Je suis qui je suis”. Ces clichés sont le résultat du travail de la photographe Emily Schiffer avec des lycéens dans le Bronx et à Mulhouse. Initié par le French Heritage Language Program, ce projet a mis en relation des jeunes immigrés dans les deux villes pour qu’ils échangent sur leur expérience de l’arrivée dans le pays d’adoption. En résultent des lettres de témoignages et des autoportraits des adolescents, exposés ensemble à New York après l’avoir été en février à Mulhouse.

Living with Two Languages : the Advantages of Being Bilingual, samedi 13 avril de 9h à 16h au Lycée Français de New York, 505 East 75th Street, New York 10021. Pour toutes informations complémentaires et pour s’inscrire, rendez-vous sur le site http://living-with-two-languages.info. L’événement sera également diffusé en direct sur ce même site.

La conférence est gratuite et co-organisée par les Services Culturels de l’Ambassadede France aux Etats-Unis et le Lycée Français de New York, avec l’aide despartenaires suivants: le Consulat Général du Canada à New York, l’Institut Français,French Language Heritage Program, the Alfred and Jane Ross Foundation, the Centerfor Applied Linguistics.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related