Subscribe

Le projet complètement foot d’un Français à New York

Ancien joueur de football et éducateur en France, Brice Desjardins lancera en février un centre de formation sans précédent à New York. Un pari fou pour ce Français qui espère, à terme, constituer une équipe de football professionnelle.

Gardien de but et éducateur au club semi-professionnel du Red Star 93, Brice Desjardins ne s’attendait pas à recevoir une proposition de contrat du New York FC. C’était en 2008 et le Français sortait d’une année difficile où il avait peu joué avec le Red Star 93, un club historique de Paris. Alors sans hésiter, Brice Desjardins a sauté dans l’avion. “On me proposait de vivre de ma passion à New York, alors qu’en France je devais exercer le métier d’agent immobilier quand je n’étais pas sur les terrains”. Arrivé aux Etats-Unis, il est sidéré par l’amateurisme des centres de formation américains. “Il n’y a généralement même pas de douches et de vestiaires à côté des terrains.”

Approchant la trentaine et donc la fin de sa carrière, Brice Desjardins réfléchit alors à l’idée d’ouvrir une académie du football comme on en fait en Europe, et comme les Etats-Unis en ont pour le baseball ou le football américain. Deux ans plus tard, il est sur le point d’ouvrir, en février 2013, le New York Stars Athletic Club (NYSAC). Courant janvier, 200 jeunes de 12 à 20 ans seront recrutés et formés pour un coût de $2 500 par an, un prix équivalent à celui des autres clubs de la ville. “Les gens ne le savent pas mais même en France, ces centres sont payants si l’on ne s’appelle pas Zidane”.

Vers un partenariat avec le PSG

Grâce à sa connaissance du football européen et à celle de son directeur technique, Franck Salingue, un entraîneur français diplômé, Brice Desjardins espère former les jeunes Américains au football latin. “Les Américains ont des lacunes au niveau technique et tactique. On se rend compte qu’il y a une demande aux Etats-Unis de coaches européens qui peuvent apporter leur culture du football”. Avec son centre de formation, le Français espère qu’un ou deux jeunes par génération deviendront professionnels. “On ne ment pas aux parents. On leur dit sur le site internet que seuls quelques-uns réussiront à vivre du football. J’ai connu cette réalité en France. Le football est un milieu très difficile. Mais grâce à l’apport d’anciens professionnels, on va leur apprendre comment s’en sortir”.

Pour assurer la promotion de ses footballeurs en herbe, Brice Desjardins entend conclure un accord très prochainement avec deux clubs, le Red Star et le Paris Saint-Germain, une fois que la saison sera lancée. “On enverra certains de nos joueurs en Europe pour qu’ils puissent progresser. Avec ces deux clubs français, nous allons construire une affiliation pédagogique. Pour former des champions, il n’y a pas d’autres choix que de les faire jouer en Europe. Faire six matches par an contre les New York Red Bulls, ce n’est pas suffisant”.

Créer une équipe de football professionnelle

Le recrutement des joueurs n’aura lieu qu’en janvier, un mois avant le début de la saison. Brice Desjardins est d’ores et déjà convaincu que les jeunes seront nombreux à la journée de détection. “Sportif est un statut aux Etats-Unis. Il y des professionnels de paintball, de cross. Personne ne voit les sportifs comme des débiles”. Selon lui, la ville de New York manque de clubs de football. “Lors de la dernière détection des Brooklyn Knights, il y avait 500 enfants pour 40 places”, affirme-t-il. Avant l’arrivée des premiers joueurs, Brice Desjardins doit encore faire construire un terrain d’entraînement et des vestiaires. La ville de New York, qui loue les terrains de football à l’heure, a refusé de lui céder un stade. “Si le stade ne nous appartient pas, nous n’aurons pas d’identité”, poursuit-il.

Brice Desjardins voit déjà plus loin que le centre de formation. Ambitieux, il envisage de créer une équipe professionnelle d’ici quelques années, une fois que le centre de formation sera bien en place. Et pourquoi pas concurrencer les New York Red Bulls de Thierry Henry. L’effectif ne sera composé que de jeunes joueurs formés au club et, espère Brice Desjardins, aura un style de jeu bien différent des autres équipes du championnat. Et comme il n’y a qu’une seule division aux Etats-Unis, pas de risque de descendre lors du lancement de l’équipe. “Je veux contaminer les Etats-Unis d’une culture du football différente. Je ne crée pas un club de football français, mais américain. J’aurais réussi mon pari si, dans l’équipe des USA à la Coupe du Monde 2030, il y a un des mes joueurs.”

Pour plus d’informations : ny-stars.com

La page facebook du NYSAC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related