Subscribe

L’école française de Portland nomme un nouveau directeur

Suite à la décision de justice qui avait épinglé l’Ecole française de Portland (Oregon) le 27 décembre dernier, le directeur Elimane Mbengue a été remercié. Pierre-Ludovic Perrot, ancien directeur du primaire au sein de l’école, a été nommé à sa place le 7 février dernier. Plusieurs visites de l’Education nationale française sont également au programme pour accompagner la nouvelle équipe.

C’est un nouveau geste pour essayer d’apaiser le malaise qui pèse depuis plus d’un an à l’Ecole française de Portland. Le 7 février dernier, Elimane Mbengue, le directeur en place depuis 2003, a été remplacé par Pierre-Ludovic Perrot à la tête de l’établissment, sur décision du conseil d’administration de l’école.

Un changement qui fait suite au jugement rendu le 27 décembre dernier par le National Labor Relations Board, suite à la plainte déposée par les employés contre le conseil d’administration de l’école, afin de faire reconnaître entre autre leur droit à se syndiquer. «  La décision du conseil d’enlever Elimane Mbengue a été en partie prise à cause de sa gestion du conflit », souligne David Rudder, le président du CA dans les colonnes d’OregonLive.com. « Mais elle a également été motivée par l’évolution des besoins de l’école. »

Pour Elimane Mbengue, l’ancien directeur de l’établissement, joint par email, « Cette crise est une crise politique et n’a rien a voir avec les conditions de travail des enseignants dont l’écrasante majorité est contre la decision du conseil d’administration de me faire remplacer a la tête de l’école. Je pars donc déçu mais avec le sentiment d’avoir pleinement accompli la mission qui m’a ete confiée.»

Pas de menace sur l’homologation de l’école

Au courant de la situation dans laquelle se trouvait l’école, homologuée par le ministère français de l’Education nationale depuis septembre 2010, Georges Alzina, l’inspecteur de l’éducation nationale détaché auprès de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) au Canada et aux Etats-Unis, a eu des contacts réguliers avec le directeur et les enseignants. «Dans ce type d’affaire, il faut faire la part des choses entre l’affectif et le professionnel. Ici, les gens se concentraient plus sur des rancoeurs que sur le fond du problème», explique-t-il.

Contrairement à ce qu’annonçait l’AEFE depuis Paris dans notre article précédent, aucune commission de l’Education nationale ne devrait se pencher sur le renouvellement de l’homologation de l’école en mai prochain. «  J’ai prévenu le poste diplomatique à San Fransisco de la situation», ajoute Georges Alzina. « Une visite devrait être programmée d’ici la rentrée prochaine pour voir comment accompagner la nouvelle équipe en place. Mais une visite ne signifie pas une perte d’homologation. »

Soizic Charpentier, attachée culturelle et chef du service des établissements scolaires à programme français à l’Ambassade de France de Washington envisage elle aussi de faire une visite à l’Ecole française de Portland. « Nous n’intervenons pas dans la gestion des écoles. Elles sont indépendantes, en autonomie, de droit privé et doivent respecter le droit américain, rappelle-t-elle cependant. Notre rôle consiste à vérifier la teneur des programmes français enseignés, et un peu de conseiller dans les moments difficiles afin de calmer le jeu et de faire en sorte de trouver un compromis. »

Le conflit et le changement de direction auraient provoqué le départ de plusieurs élèves, leur familles ayant eu peur des conséquences de ces tensions sur leurs enfants.

A noter :

Une visite devrait bien avoir lieu de la part de l’Inspection générale de l’Education nationale basée à Paris, auprès du ministère, avant la fin de l’année scolaire, mais pour l’autre école, la French American International School de Portland. Cette dernière devrait se dérouler dans le cadre d’une mission d’enquête dont l’objectif sera d’apprécier la coexistence entre les programmes du bac international et français.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related