Subscribe

L’empire Boulud s’étend à New York

Un restaurant méditerranéen et une épicerie fine. Ce sont les deux derniers nés du chef Daniel Boulud, déjà propriétaire de plusieurs restaurants à New Yorken Floride et à Las Vegas.

Cinq restaurants à New York, ça ne lui suffisait pas ! Après le Daniel, Café Boulud, Bar Boulud, DB Bistro Moderne et plus récemment, le DBGB Kitchen and Bar, le chef Daniel Boulud inaugure en mai son sixième restaurant new-yorkais, le Boulud Sud, présenté au public et à la presse vendredi 15 avril. Et parce qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le chef lyonnais célèbrera aussi l’ouverture de sa première épicerie, baptisée L’Épicerie Boulud.

Spécialisé dans les grillades méditerranéennes, le Boulud Sud accueillera le public à partir du mois prochain au numéro 20 de la 64è rue, en face du Lincoln Center. Tout juste un bloc au-dessus du Bar Boulud. Côtes d’azur, Portugal, Espagne, Grèce, Turquie. Toutes les traditions de la cuisine méditerranéenne y seront représentées. Le restaurant  possédera aussi une terrasse qu’on espère ensoleillée l’été. Le Bar Boulud n’avait pas de bar, ce qui lassait certains clients sur leur soif. Qu’à cela ne tienne, un tiers du Boulud Sud est un espace bar. Trois sections : “le jardin”, spécialités végétariennes, “la mer” et “la ferme” sauront satisfaire toutes les envies.

Adjacente, L’Épicerie Boulud s’apparentera à un Eataly à la française, “en beaucoup plus modeste”, précise le chef. Elle proposera des produits du terroir tels que terrines et pâtés maison. On pourra y déjeuner sur le pouce, y faire ses courses ou s’y assoir pour déguster un verre de vin. Elle s’est aussi équipée d’un bar à huîtres, ouvert tout au long de la journée et tard le soir. Pour les plus gourmands, L’Épicerie Boulud comprendra aussi un espace boulangerie, pâtisserie, fromagerie, glacerie et viennoiserie. Les deux espaces apporteront une attention toute particulière à la saisonnalité.

Daniel Boulud, un chef trois étoiles

Mais d’où lui vient cette gourmandise ? Les racines culinaires de Daniel Boulud lui viennent de sa ferme familiale à côté de Lyon, où il a développé son amour pour la cuisine maison et les produits de saison. Formé en France par des chefs prestigieux tels que Roger Vergé, Georges Blanc et Michel Guérard, il déménage aux États-Unis en 1982, où il connaît la gloire en tant que chef exécutif du légendaire Le Cirque avant d’ouvrir en 1993 son propre restaurant, le Daniel, dans le très chic Upper East Side.

Le 5 octobre 2009, Daniel Boulud se voit attribuer trois étoiles par le guide gastronomique Michelin. Le chef lyonnais rejoint ainsi le rang de deux de ses acolytes français : Jean-Georges Vongerichten, pour le restaurant Jean-Georges, et Eric Ripert, pour Le Bernardin. Le 31 mars dernier, il recevait cette fois le titre de « chef de l’année » par le Culinary Institute of America (CIA), l’une des écoles de cuisine les plus réputées des États-Unis.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related