Subscribe

Les bons plans de Fooding

Le guide Fooding 2010 comprend pas moins de 864 adresses de restaurants et bistrots dans toute la France. Fondé en 2000 pour mettre en avant une cuisine moins conventionnelle, il occupe maintenant confortablement sa niche. En septembre le Fooding organisera un grand pique-nique pour la deuxième année consécutive à New York.

Le Fooding – fusion des mots food et feeling – , est un guide qui inclut les grands restaurants aussi bien que les petits bistrots. Un concept qui n’est pas nouveau pour les gastronomes américains et les expatriés qui ont, ici, le choix entre le Zagat ou encore Open Table…. Mais quand le Fooding, fondé par Alexandre Cammas et Emmanuel Rubin est arrivé sur la scène française en 2000, avec l’ambition d’ouvrir les esprits à la cuisine « décontractée » et faire découvrir une nouvelle génération de chefs, le Guide Michelin régnait encore en maître. L’idée pouvait presque passer pour de la provocation.

L’édition 2010 du Fooding est un pavé de 228 pages et 864 restaurants, bistrots et cafés sur toute la France, le tout joliment illustré. Comment s’y retrouver ? Il suffit de jeter un coup aux sous-titres qui vont de « Trop bon », « Feeling » à « Quand le spleen rend l’âme ». En complément, le site Internet est alimenté toute l’année en bons plans.
Les tables sont choisies par des contributeurs qui ne sont pas anonymes, une vraie différence avec le Guide Michelin. Le principe n’est cependant pas aussi démocratique que celui qui régit le Zagat aux États-Unis où les notes sont données par les internautes.

L’été en France, le Fooding organise traditionnellement des pique-niques géants et gourmands. L’occasion pour les gourmets de dialoguer directement avec les chefs. En 2009, le Fooding a traversé l’Atlantique pour la première fois pour monter un évènement à New York, Le Fooding d’Amour Paris-New York, avec des chefs parisiens et new-yorkais. Cette année, le Fooding remet le couvert et propose en septembre une rencontre entre des chefs de San Francisco et New York, suite à la polémique lancée par le grand chef New Yorkais David Chang accusant ses confrères californiens d’un manque de créativité. Parmi les chefs de New York, on y trouvera Laurent Kalkotour de DB Bistrot Moderne qui préparera un « cheeseburger » avec des fromages français.

www.lefooding.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related