Subscribe

Les chefs d’États américain et français autour d’un repas en famille

Au lendemain de sa venue en France, le président Nicolas Sarkozy s’envolait de nouveau vers les États-Unis pour honorer l’invitation à déjeuner non-officielle de son homologue américain.


 


Le chef d’État français et son épouse sont attendus ce samedi midi à la table de George W. Bush, dans la résidence familiale de Kennebunkport, dans le nord-est du Maine. Ce cadre insolite scelle une nouvelle volonté de la part des États-Unis de resserrer les liens d’amitiés entre ce pays et la France, comme l’a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche. « Nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle dans les relations avec les français, et c’est une bonne chose » insiste-il. Les experts américains analysent la situation autrement : M. Bush « est à la recherche d’amis personnels en Europe. Il a perdu Blair, Aznar, Berlusconi et Poutine n’est pas ce qu’il espérait », explique Simon Serfaty, du Center for Strategic and International Studies de Washington.


 


Cette rencontre dans la résidence de George Bush Senior marque un nouveau tournant dans les relations entre les deux nations. Par ailleurs, il s’agit de la deuxième fois en un mois seulement que le chef d’Etat américain invite le président français dans la demeure de Kennebunkport, alors même que ses portes n’avaient plus vu de dirigeants étrangers depuis six ans.


 


Nicolas Sarkozy, parfois malmené en France pour ses idées proches de la culture américaine, montre de l’autre côté de l’Atlantique un visage différent de celui affiché par l’ancien président Jacques Chirac, resté ferme sur sur la question de l’Irak.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related