Subscribe

Les danseuses du Crazy Horse Paris enflamment New York

A l’occasion du salon Curve qui se termine aujourd’hui, douze danseuses du Crazy Horse ont défilé hier, portant quelques-unes des pièces de la prochaine collection printemps-été 2013 des grandes maisons de lingerie. Si le show est habituellement donné à Las Vegas, où le salon rassemble les créateurs et distributeurs de la côte ouest, c’était une première à New York.

Les tribunes improvisées du Javits Center de New York n’étaient pas assez grandes pour accueillir tous les spectateurs. Hier soir, le Crazy Horse s’est invité à Curve, le plus grand salon de la lingerie aux Etats-Unis, pour un spectacle habituellement réservé au salon de Las Vegas. Douze danseuses du célèbre cabaret parisien ont ainsi fait le voyage et répété pendant quatre jours.

Rendant hommage au 50e anniversaire de la mort de Marilyn Monroe avec la reprise de “Diamonds are a girl’s best friend” qu’elle interprétait dans le film Les hommes préfèrent les blondes (1953), les filles du Crazy Horse ont usé de tous leurs charmes pour mettre en valeur près de 80 modèles de différentes marques de lingerie, de maillots de bain, mais aussi d’habits de nuit. Des pièces qui donneront le ton pour la collection printemps-été 2013. Leur performances a même réussi à rendre plutôt attrayants les “body shapers”.

Entre les défilés, le public a pu apprécier trois extraits du spectacle habituellement donné dans la capitale française. Poses équivoques, boas rouges autour du cou et seins nus : en jouant à la fois les allumeuses élégantes, les ballerines ingénues ou les pinups sexy, les modèles du Crazy Horse ont fait monter la température d’un public pourtant habitué aux tenues légères.

Avec leurs corps aux formes sculpturales, perchées sur des talons hauts, ces mannequins d’un jour ont offert aux marques, qui avaient payé au préalable la prestation, une formidable visibilité. Un moyen pour certaines maisons de lingerie de gagner un peu plus de notoriété aux Etats-Unis, auprès des distributeurs et de la presse spécialisée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related