Subscribe

Les Etats-Unis augmentent de 30% le prix de leurs visas

 

Les États-Unis ont annoncé jeudi une augmentation de 30% du prix de la plupart de leurs visas pour compenser les coûts du renforcement des mesures de sécurité aux frontières, notamment la prise d’empreintes digitales des dix doigts.

À compter du 1er janvier 2008, le prix des visas de tourisme, d’affaires, d’emploi temporaire et d’étudiants passera donc de 100 à 131 dollars, a annoncé le département d’Etat dans un communiqué. Les demandes de visa déposées avant le 1er janvier seront pour leur part honorées au prix de 100 dollars seulement si les candidats obtiennent un rendez-vous au consulat, qui est obligatoire, avant le 31 janvier. Passé cette date, ils devront payer le supplément de 31 dollars, même si leur demande a été déposée avant le 1er janvier, précise le communiqué.   

Cette augmentation est destinée à "couvrir les frais de mesures de sécurité et les autres améliorations apportées au processus d’obtention des visas hors immigration", a expliqué le ministère américain des Affaires étrangères. "Nous prenons maintenant les empreintes digitales des dix doigts de chaque demandeur, et le prix facturé par le FBI ne nous permet plus" de maintenir les visas à 100 dollars, ajoute le ministère. La prise d’empreintes des dix doigts a été mise en place récemment à l’aéroport international de Dulles-Washington, près de la capitale fédérale. Cette mesure, qui fait partie du programme US-VISIT adopté après les attentats du 11 septembre 2001, devrait s’étendre à tous les aéroports internationaux d’ici la fin 2008.   

Selon les professionnels du voyage, le nombre de visiteurs étrangers aux Etats-Unis n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant les attentats de 2001, de nombreux touristes étant rebutés par les formalités de visa et les mesures de sécurité.   

Le prix des visas américains avait déjà augmenté deux fois depuis 2001. Ces mesures ne concernent pas tous les voyageurs en partance pour les États-Unis, dans la mesure où les ressortissants d’une trentaine de pays – dont la plupart des pays européens, l’Australie, le Japon, Singapour et le sultanat de Bruneï – n’ont pas besoin de visa pour séjourner moins de 90 jours en Amérique. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related