Subscribe

Les jeunes prennent le relais de la francophonie

Le Centre de la francophonie des Amériques a lancé la deuxième édition de son concours ouvert aux 16-35 ans, leur proposant de monter un projet en réponse à cette question : Que feriez-vous pour stimuler l’utilisation du français auprès des jeunes de votre milieu ? Réponses avant le 20 avril.

L’an dernier pour le premier concours Jeunesse francophone en action, le centre de la francophonie des Amériques a reçu une quarantaine de réponses sous forme de clip vidéo, envoyés via YouTube. Ces clips expliquaient en trois à quatre minutes maximum le projet que ces jeunes allaient développer pour faire circuler autour d’eux le message de la francophonie. « Nous avons reçu des vidéos formidables, se réjouit Michel Robitaille, président-directeur général du Centre de la francophonie des Amériques. Il avoue d’ailleurs avoir eu un petit coup de cœur pour celle envoyée par des jeunes Inuits de Kuujjuaq de la région de Nunavik, dans le nord de la province de Québec. Ces derniers proposaient de monter un club de slam-poésie en français.

Les participants aux cinq projets retenus ont reçu 5 000 dollars canadiens pour leur permettre de concrétiser leurs idées. Selon les organisateurs, étant données la qualité et la variété des réponses – et la difficulté de les départager – deux mentions spéciales assorties de deux bourses supplémentaires de 2 500 dollars ont également été décernées.

En 2009, huit vidéos ont été envoyées des États-Unis, notamment de la Nouvelle-Angleterre et de Louisiane, deux territoires où les initiatives pour soutenir l’héritage francophone sont nombreuses.
En Louisiane, par exemple, une centaine d’étudiants du Centenary College, guidés par Dana Kress, professeur de français et rédacteur en chef des éditions Tintamarre, qui publie des livres en français aux États-Unis, ont participé à la réalisation d’une anthologie de poésie lousianaise du XIXe siècle. « Ce qui était particulièrement intéressant avec ce projet, précise Michel Robitaille, c’est qu’il s’agit de jeunes issus d’un milieu académique qui ont réalisé un travail collectif. Et ce travail de synergie va rayonner puisque l’anthologie sera distribuée gratuitement dans les écoles de Louisiane. » L’anthologie a également été sélectionnée au festival de poésie de Trois-Rivières (Québec), qui se déroulera en octobre.

Dans le Maine, Brooke Dupuy, professeur de français à Hermon High School, a profité de ce concours pour concrétiser un projet qui lui trottait dans la tête depuis ses années universitaires : réfléchir à une manifestation culturelle avec laquelle les « Franco-Américains » de sa région et sa génération se sentiraient en phase. « Lorsque j’étais à l’université, j’assistais à des festivals et des rencontres francophones où j’étais la seule à ne pas avoir les cheveux blancs, se souvient la descendante d’une grand-mère québécoise et d’un grand-père acadien. Il y avait un air de nostalgie, avec des chants du Québec des années 60… ajoute-t-elle en riant. Je ne me sentais pas du tout dans mon élément. » La bourse qu’elle a remportée représente pour Brooke Dupuy l’occasion de monter un évènement en octobre prochain avec des artistes, chanteurs, peintres et poètes qui lui permettront de partager sa vision de la francophonie.

Cette année, dix bourses de 3 000 dollars seront en jeu. Les candidats ont jusqu’au 20 avril pour soumettre leur projet, les gagnants seront annoncés sur le site du Centre de la francophonie des Amériques.

http://www.francophoniedesameriques.com/fr

Pour visionner toutes les vidéos des lauréats 2009, cliquez : http://www.francophoniedesameriques.com/jfa2010

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related