Subscribe

Les mignardises d’une étoile de la pâtisserie

Lancé sur la scène gastronomique new-yorkaise en tant que chef pâtissier du restaurant Daniel où il a officié durant six ans, Dominique Ansel ouvre à Soho, dans le quartier branché de New York, sa nouvelle pâtisserie, “Dominique Ansel Bakery”.

Originaire de Beauvais, Dominique Ansel a commencé sa formation culinaire à 16 ans. Il entre chez Fauchon, où le célèbre pâtissier Florian Bellanger le forme, puis parcourt ensuite le globe pendant 7 ans, avec pour mission d’ouvrir des boutiques pour la fameuse maison. En 2006, Florian le présente au grand chef Daniel Boulud, qui était à la recherche d’un chef pâtissier pour “Daniel”, son restaurant new-yorkais aux 3 étoiles Michelin. Une belle période de succès s’ensuit.

Travailleur talentueux, doté d’un naturel charmant, Dominique Ansel réinvente les classiques français tels que le Kouign Amman breton, qu’il renomme avec malice DKA – Dominique Kouign Amman (imaginez un croissant caramélisé, recette datant de ses années à Fauchon), ou les cannelés bordelais. Il apporte à son cheesecake son savoir-faire à la française, tout en légèreté, et  ajoute à ses macarons une saveur yankee “peanut butter & jelly”. Le plus beau compliment qu’il puisse recevoir de ses nombreux clients : “On se croirait à Paris”.

Le chef pâtissier se réjouit de l’arrivée à New York d’autres fameux pâtissiers et boulangers français, tels que Ladurée, Café Pushkin ou Paul et Kaiser. “C’est une émulation et il y a de nombreux amateurs friands de grande qualité”. Dans le futur, Dominique Ansel envisage d’ouvrir un petit nombre de pâtisseries à New York, où l’on pourra déguster ses spécialités. Il se lancera aussi dans la vente par Internet de ses confections que tous les  gourmands du continent nord-américain pourront goûter !

 

Dominique Ansel Bakery,

189 Spring Street, New York

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related