Subscribe

Les mini-pâtisseries new-yorkaises de Céline

Ancienne avocate d’affaire, Céline Legros, installée à New York depuis 2006, a raccroché la robe et enfilé un tablier de pâtissière. Son entreprise de pâtisseries françaises, “Les Canelés de Céline” a vu le jour en 2009. Depuis qu’elle a remporté le prix du Club 600 en février dernier, l’ouverture d’une boutique à Manhattan se précise pour l’année 2011. Reportage dans sa cuisine du Bronx.

Il y en a qui veulent changer de boulot, d’autres qui souhaitent changer de vie. Céline Legros, elle, a fait les deux. Originaire de Charente-Maritime, expatriée à New York depuis 2006, cette ancienne avocate d’affaire a laissé tomber le droit  pour les fourneaux,  il y a deux ans. “Je suis passée d’une situation confortable à l’inconnu”, raconte-elle, “mais je suis maintenant mon propre employeur !”. Depuis, elle passe de plus en plus de temps dans sa cuisine du Bronx à préparer mini-canelés et financiers, vendus sous la marque “Les Canelés de Céline”.

Il est 17h00. Une odeur caramélisée envahit déjà la vaste cuisine communautaire qu’elle loue0 à  WHEDco, une organisation à but non lucratif qui tente de développer l’éducation et l’économie du Bronx. Louer une cuisine dans le Bronx est d’abord un choix financier, “cela coûte trois fois moins cher qu’à Manhattan” mais aussi éthique car elle entretient une vraie relation humaine avec WHEDco.

La fournée de mini-canelés est déjà lancée, bientôt viendra le tour des financiers. “On passe de l’un à l’autre en permanence”, explique-t-elle en courant. Céline Legros et sa nouvelle assistante commis de cuisine, Aida, s’activent en cuisine – et en anglais – à la préparation de la pâte pour financiers. Pas d’ingrédient magique, mais un coup de main expert pour un dosage précis des quantités. Ces petites pâtisseries du jour seront dégustées dans la soirée par une floppée de personnalités du monde gastronomique, dont Alain Ducasse.

Des contacts “qui peuvent être intéressants” selon Céline Legros, qui a beaucoup appris en matière de relations publiques. “Il faut avoir de la persévérance et convaincre que le produit va plaire. Je ne lâche pas !”, explique-t-elle. Cette  détermination paye. Canelés et financiers sont déjà disponibles dans les hôtels InterContinental et Millenium Plaza, ainsi qu’au Spa Caudalie du Plaza Hôtel. Sans compter de nombreux meetings et réceptions que Céline Legros fournit.

Une troisième pâtisserie chocolatée en projet

18h00. Céline surveille attentivement la cuisson des canelés. Tout droit sortis de la chambre froide, les moules à financiers sont prêts. Seulement deux produits ? “Pour l’instant!”, glisse Céline. Une troisième petite pâtisserie chocolatée devrait faire son apparition d’ici quelques semaines dans ses cuisines. L’objectif immédiat, c’est l’ouverture courant 2011 d’une boutique dans Midtown à Manhattan.

Un projet accéléré depuis qu’elle a remporté le Prix du Club 600 en février dernier.  Outre un chèque de $10 000, Céline Legros a bénéficié des conseils de membres de l’Académie culinaire de France. Elle l’assure : “les canelés sont meilleurs à la sortie du four”. En plus de la boutique, Céline envisage de  mettre en place une roulotte dans les aéroports, “comme Ladurée”.

Le côté français à la mode américaine

18h20. Alors que d’un geste précis, elle remplit les moules à financiers et ajoute les amandes et autres pépites de chocolats, Céline Legros confie l’avantage “indéniable” d’être française pour ce genre de business. Si elle cultive son côté français – elle s’appuie sur des recettes familiales -,  elle s’est vite adaptée aux exigences américaines. Ses mini-pâtisseries plaisent aux américaines soucieuses de leur ligne. Qui dit mini, dit “light”. L’argument est bien rôdé : “un mini-canelé, c’est seulement 25 calories !”, souligne la jeune pâtissière.

La sonnerie du four retentit : les canelés sont prêts, après plus d’une heure trente de cuisson. D’un geste souple, Céline Legros retourne les moules et les pâtisseries, encore fumantes, prennent place sur le plan de travail en zing. Il est 18h30. Huit minutes plus tard, les financiers sont prêts à être dégustés à leur tour. Point de dégustation mais un coup d’œil expert pour repérer les plus belles pièces pour le soir même. La commande de 250 canelés et financiers est prête. Encore quelques fournées, et vous pourrez acheter ses délicieuses “mini pastries” en boutique.

 

Plus d’info

http://www.lescanelesdeceline.com/

http://www.whedco.org/home

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related