Subscribe

Les petits francophones de San Francisco font leur Coupe du monde

Dix élèves du Lycée international franco-américain de San Francisco s’apprêtent à s’envoler pour l’Afrique du Sud pour participer à la Coupe du monde de football des écoles françaises de l’étranger. Une initiative à la fois sportive et pédagogique pour ces footballeurs en herbe, face à un pays chargé d’histoire.

« Ils sont tout fous », résume Ray Hinz, directeur du Lycée International Franco-Américain (LIFA) de San Francisco pour décrire l’état d’esprit de ses petits joueurs à l’approche de leur mondial à eux. Après des périodes de sélection exigeantes et plusieurs mois d’entraînement intensif, les apprentis footballeurs du LIFA auront enfin la chance de participer à une compétition sportive d’envergure planétaire à Soweto. Du 21 au 27 juin, dix élèves de CM2 et 6ème de l’établissement défendront les couleurs des États-Unis face à 24 autres équipes francophones issues de 4 continents (Afrique, Amérique, Asie et Europe). Composée de Français et d’Américains, l’équipe de San Francisco compte également deux filles, le minimum imposé par l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger). Une exigence respectée « sans problème », d’après le directeur de l’école. Le ballon rond étant très populaire chez les Californiennes, le LIFA n’a pas eu de peine à trouver deux footballeuses de talent parmi ses rangs.

Au programme : des matches passionnés entre élèves des écoles du réseau AEFE, mais aussi la chance d’assister à deux matches de la « vraie » Coupe du monde et de rencontrer des joueurs de l’équipe de France. Mais si les quelque 250 enfants francophones vivront, respireront et mangeront foot pendant toute cette semaine, l’initiative de l’AEFE va bien au-delà de la simple compétition sportive. D’après Ray Hinz, les activités pédagogiques consisteront même l’essentiel du séjour.

Difficile en effet de se rendre en Afrique du Sud, a fortiori à Soweto, sans évoquer l’histoire douloureuse de cette nation arc-en-ciel, autrefois gangrenée par l’apartheid. Entre visites culturelles, session du Parlement international des jeunes et échanges avec des enfants sud-africains, ce voyage devrait permettre aux enseignants accompagnateurs d’aborder la question de la ségrégation raciale de manière concrète. Même si d’après Ray Hinz, la tolérance est déjà une évidence chez les petits Californiens. « Nous sommes une école internationale, insiste-t-il. Alors nos enfants ont l’habitude de la diversité et du respect des autres. »

Loin des nuits d’hôtel à 500 euros de leurs aînés, les élèves san-franciscains seront accueillis dans les familles des petits francophones du Lycée français Jules Verne de Johannesburg. Une façon de s’immerger encore plus dans la culture du pays tout en pratiquant le Français. En attendant, peut-être, que les élèves francophones d’Afrique du Sud ne leur rendent visite à leur tour à San Francisco.

Infos pratiques :
Coupe du monde des écoles françaises de l’étranger
Du 21 au 27 juin à Johannesburg
Voir le site Internet de l’opération
Voir le clip réalisé par le LIFA pour l’occasion

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related