Subscribe

Michael Jackson laisse la planète pop orpheline

Michael Jackson est mort jeudi à l’âge de 50 ans dans un hôpital de Los Angeles où il avait été transporté en urgence pour un arrêt cardiaque. Cette nouvelle a provoqué une onde de choc à l’échelle de la célébrité planétaire du « roi de la pop ».

« M. Jackson a été transporté à l’hôpital […] il était inconscient lorsqu’il a été admis et son décès a été constaté à 14 h 26 (21 h 26 GMT) cet après-midi », a déclaré un porte-parole de l’institut médico-légal du comté de Los Angeles, le lieutenant Fred Corral.

Selon le Los Angeles Times et le site internet spécialisé dans les célébrités TMZ.com, qui a le premier donné la nouvelle, Jackson a été victime d’un arrêt cardiaque à son domicile de Holmby Hills, un quartier opulent du nord-ouest de Los Angeles où il louait un manoir depuis janvier.

Il a été transporté en ambulance à l’hôpital Ronald-Reagan de UCLA (Université de Californie à Los Angeles), à quelques kilomètres de là.

Le lieutenant Corral s’est refusé à toute précision sur les causes du décès, expliquant qu’une autopsie serait pratiquée, sans doute dès vendredi, pour les déterminer. Peu avant 19 heures, le corps enveloppé dans un linceul blanc a été transporté à la morgue de Los Angeles, transfert filmé en direct par les télévisions locales depuis des hélicoptères.

Un des frères aînés de Michael Jackson, Jermaine, est apparu brièvement devant la presse à l’hôpital. Lisant un communiqué, il a affirmé que les médecins avaient tenté de ranimer son frère pendant une heure, sans succès. Le visage ravagé par le chagrin, il a lui aussi évoqué un « arrêt cardiaque ».

De son producteur historique Quincy Jones, « totalement bouleversé », à la chanteuse Madonna qui « ne peu(t) plus (s)’arrêter de pleurer », le monde du spectacle a rendu un hommage unanime à « l’une des figures les plus influentes et les plus emblématiques de l’industrie de la musique », selon les mots du gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger.

Les hommages sont aussi parvenus de gouvernements étrangers ; le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband a affirmé dans un message Twitter : « Jamais personne n’est monté si haut pour plonger ensuite si bas. RIP (repose en paix, ndlr) Michael ». Au Japon, où la popularité de Jackson était énorme, plusieurs ministres ont fait part de leur tristesse.

Alors que toutes les télévisions des États-Unis rivalisaient d’éditions spéciales, à l’extérieur de l’hôpital, des centaines d’admirateurs, certains portant des T-shirts – dont certains imprimés pour l’occasion – à l’effigie de leur idole, se sont rassemblés tout l’après-midi. Mêmes scènes à l’autre bout du pays, devant la légendaire salle de concerts Apollo de Harlem à New York.

Le décès du « roi de la pop » intervient alors que le chanteur espérait effectuer son grand retour sur scène cet été à Londres avec une cinquantaine de concerts.

Depuis son acquittement en Californie en 2005 au terme d’un retentissant procès pour attouchements sexuels sur mineur, Jackson avait vécu quasiment retiré du monde, notamment à Bahreïn et à Las Vegas.

Fin mai, les organisateurs avaient annoncé que le lancement de l’ambitieuse série de concerts avait été repoussé de quelques jours en juillet, assurant toutefois que cela n’avait « rien à voir » avec la santé de la star.

Doté d’une voix reconnaissable entre toutes, danseur hors du commun, l’artiste était déjà connu alors qu’il n’avait pas dix ans, grâce au groupe familial Jackson Five, avant de passer progressivement au statut de star planétaire avec des albums comme Off The Wall et surtout Thriller en 1982, l’album le plus vendu au monde.

Mais dès les années 1980, Jackson avait montré des signes physiques et comportementaux étranges et, au-delà du phénomène musical, était devenu un phénomène tout court.

En 1993, son image de doux excentrique réfugié dans un ranch californien baptisé « Neverland » en hommage à Peter Pan, avait volé en éclats avec une première plainte, celle d’un adolescent de 13 ans l’accusant d’attouchements. L’affaire s’était réglée à l’amiable contre 23,3 millions de dollars.

Depuis, entre train de vie somptuaire et inactivité artistique, la fortune de Jackson avait fondu, contraignant en 2006 le chanteur à restructurer une dette de quelque 170 millions de dollars, selon la presse américaine.

Lire sur le même sujet :

Michael Jackson, gloire et déboires d’un enfant prodige de la pop

 

Les grandes dates de la vie de Michael Jackson

29 août 1958 : naissance à Gary (Indiana, nord des États-Unis).

1962-1964 : lancement des Jackson Five’s par Joe Jackson, le père, avec ses cinq fils, Jackie, Jermaine, Tito, Marlon et Michael.

1969 : premier hit à onze ans avec les Jackson Five’s « I want you back ». Contrat avec Motown, le célèbre label noir de Detroit.

1970 : lancement de sa carrière solo, parallèle à celle des Jackson Five’s.

1979 : sortie de l’album Off The Wall, produit par Quincy Jones, 11 millions d’exemplaires vendus.

1982 : l’album Thriller se vend à plus de 41 millions d’exemplaires et fait de lui l’une des plus grandes vedettes pop de la décennie 80.

1984 : le chanteur et danseur se brûle au visage durant le tournage d’une publicité Pepsi.

1985 : achète pour 47,5 millions de dollars la société ATV Musci company qui détient les droits des chansons de John Lennon et de Paul McCartney.

1987 : l’album Bad se vend à plus de 20 millions d’exemplaires.

1988 : publication d’une autobiographie, Moonwalk.

1990 : vu pour la première fois portant un masque chirurgical en public.

1991 : album Dangerous, 21 millions d’exemplaires vendus.

1993 : premier procès en justice où il est accusé d’avoir séduit et abusé d’un jeune garçon de 13 ans.

Première interview télévisée en 14 ans au cours de laquelle il dément dormir dans une chambre à oxygène et affirme que la blancheur de sa peau est due à une maladie, le vitiligo, qui provoque des décolorations cutanées.

1994 : suspension des poursuites pour attentat à la pudeur après un accord avec les plaignants et le versement de plus de 20 millions de dollars.

Mariage avec Lisa Marie Presley, la fille de feu le King, Elvis, 26 ans.

1996 : divorce. Deuxième mariage avec Deborah Rowe, l’infirmière de son dermatologue, âgée de 37 ans.

1997 : sa femme donne naissance à leur premier fils, Prince Michael Jr.

1998 : naissance de sa fille, Paris Michael Katherine.

1999 : deuxième divorce. Michael Jackson obtient la garde des enfants.

2001 : album Invincible, 2,1 millions d’exemplaires vendus.

2002 : naissance de son troisième enfant, Prince Michael II, de mère porteuse inconnue, qu’il rend célèbre en le tenant au-dessus du vide par la fenêtre d’un hôtel de Berlin devant la presse. Il crée ainsi une vive polémique.

2003 : diffusion en février du documentaire Living with Michael Jackson (Vivre avec Michael Jackson) où la star déclare qu’il n’y a aucun mal à dormir avec des enfants. On y voit un garçon âgé de 13 ans, qui entamera une action en justice contre la star, raconter comment il a souvent passé avec son frère la nuit dans la chambre de Michael.

Le 18 novembre, après trois mois d’enquête, la police mène une vaste perquisition à Neverland, le ranch de la star. Le 20 novembre, Jackson se livre à la police et est arrêté. Il passe un peu plus d’une heure en détention avant d’être relâché contre le versement d’une caution. Le 18 décembre, il est formellement inculpé d’agression sexuelle.

2004 : le 16 janvier, Jackson plaide non coupable lors de sa première comparution devant la justice, transformée en grand show médiatique.

2005 : début de son procès le 31 janvier. En juin, il est acquitté. Il quitte alors la Californie pour vivre entre autres à Bahreïn dans le Golfe, puis en Europe et à Las Vegas (Nevada, ouest).

2006 : le 16 novembre il remonte sur scène à Londres pour la première fois depuis neuf ans à l’occasion des World Music Awards. Il quittera les planches sous les huées de la foule après n’avoir pu chanter que quelques couplets de « We Are The World ».

2009 : en janvier il se réinstalle en Californie.

Le 5 mars, il annonce à Londres une série de concerts en juillet dans la capitale britannique, confirmant son grand retour sur scène.

Le 25 juin, sa mort à Los Angeles, annoncée dans un premier temps par les médias américains, est confirmée par l’institut médico-légal du comté de Los Angeles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related