Subscribe

Montréal rend hommage aux voix venues de France

Montréal célèbre la chanson venue de France. L’université de Montréal a décerné lundi un doctorat honoris causa à Charles Aznavour en reconnaissance de son « apport exceptionnel à la culture francophone », tandis que les organisateurs des Francofolies de Montréal ont annoncé que l’édition 2009 sera dédiée à Alain Bashung, disparu en mars.

L’université de Montréal a décerné lundi un doctorat honoris causa à Charles Aznavour en reconnaissance de son « apport exceptionnel à la culture francophone ».

Devant environ 300 personnes, l’auteur-compositeur-interprète a pudiquement exprimé son émotion de se voir ainsi distingué dans un pays où il dit « ne pas se sentir étranger ». L’artiste y avait fait ses débuts en 1958 mais explique être parti car « le métier n’était pas très bien représenté à l’époque ».

La ministre de la Culture du Québec, Christine Saint-Pierre a félicité l’artiste pour la qualité de ses textes et « sa contribution exceptionnelle dans le rayonnement de la culture française à travers le monde. »

« C’est la plus grande vedette de la francophonie mondiale », a déclaré le chanteur québécois Robert Charlebois en parlant de son ami et mentor, venu à Montréal donner plusieurs concerts et présenter une exposition de ses photos.

Hommage posthume à Alain Bashung

La 21e édition des Francofolies de Montréal, qui se déroulera du 30 juillet au 9 août, sera quant à elle dédiée au chanteur français Alain Bashung, décédé en mars d’un cancer du poumon. C’est ce qu’ont annoncé lundi les organisateurs en dévoilant la programmation.

Parmi les artistes invités à cette grand-messe de la chanson francophone, figurent notamment les piliers de la scène hexagonale, Jane Birkin, Bernard Lavilliers et Arthur H et les jeunes talents québécois Pierre Lapointe, Malajube, Ariane Moffatt ou encore Cœur de pirate.

L’ensemble de la programmation extérieure, entièrement gratuite, sera dévoilée ultérieurement, ont précisé les organisateurs dans un communiqué.

Pour sa dernière apparition dans la métropole québécoise, en juillet 2005, Alain Bashung, décédé le 14 mars à l’âge de 61 ans, avait joué devant plus de 2000 personnes lors d’une soirée carte blanche. Le chanteur à la voix rauque et aux lunettes noires avait convié sur scène Christophe, Paul Personne, Daniel Darc, sa compagne Chloé Mons, ainsi que la Québécoise Diane Dufresne.

Créées à l’impulsion du père des Francofolies de La Rochelle, Jean-Louis Foulquier, les Francofolies de Montréal succèdent chaque année à leurs cousines belge de Spa (17 au 21 juillet) et française (10 au 14 juillet).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Anatomie de Caravan PalaceAnatomie de Caravan Palace Ils parcourent ensemble les scènes internationales et se connaissent par cœur. Collègues, amis, collocs parfois. C'est un drôle de lien qui unit les musiciens de Caravan Palace. Il existe […] Posted in Music
  • Liza Minnelli, une Américaine à ParisLiza Minnelli, une Américaine à Paris « C'est toujours particulier pour moi d'être ici », assure Liza Minnelli, figure américaine du music-hall, qui donnera un concert samedi à Paris, ville doublement chère à son cœur car liée […] Posted in Music