Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

New York French American Charter School: la diversité s’affiche avec fierté

Deux enseignantes de maternelle à la New York French American Charter School d’Harlem ont eu l’idée de mettre en valeur leurs élèves en participant au projet photographique Inside Out du street artist français JR. Sur les murs de l’école, les visages des enfants apparaissent à la vue de tous, célébrant la diversité qui réside dans l’établissement.

La New York French American Charter School d’Harlem a ouvert ses portes en 2009. 250 élèves y suivent un curriculum bilingue, avec 75% de l’enseignement en français. C’est une école privée à financement public, donc gratuite, qui tend à démocratiser l’apprentissage du français, vu le coût élevé des écoles bilingues privées de New York.

Quatre-vingt nationalités se côtoient à la charter school d’Harlem, avec une majorité d’élèves originaires d’Afrique de l’Ouest, qui ont le français comme langue d’origine. Nellie Bonnefoy et Laetitia Vanni, toutes deux enseignantes de maternelles, ont souhaité mettre en avant les élèves de leurs classes : “Ce projet s’appelle Diversity United. Il a pour but de montrer la diversité qui existe dans notre école. C’est ce qui fait notre identité. Ces enfants, pour nous, sont les citoyens de demain : bilingues et multiculturels. Nous somme très fières d’eux et désirions les montrer à la communauté en affichant leurs portraits en grand sur les murs extérieurs de l’établissement”, explique Laetitia Vanni. “En France, malheureusement, la diversité est rarement mise en valeur comme cela”, ajoute-t-elle.

“Ce projet a plusieurs facettes. D’une part, c’est un projet artistique pour la classe, avec un travail sur les expressions. Pour un rendu naturel, nous leur avons demandé de ne pas poser. Nous voulions que chacun exprime sur son visage ce qui le représente le plus. Certains, sourient à pleines dents et d’autres font la tête, c’est en rapport avec leur personnalité. D’autre part c’est un moyen de communiquer avec la communauté. De montrer ce qui se passe à l’intérieur de l’école. Les passants s’arrêtent, curieux de comprendre ce qui se passe”, s’amuse Nellie Bonnefoy.

Ximena Rozo, parente d’élève d’origine colombienne, est ravie de voir le visage de sa fille affiché. “Ce travail artistique est très important. En utilisant les visages, on attire l’attention sur les problèmes humains. La force des expressions peut pousser à l’action”. Le fils de Stacey Rees, Huckleberry, est également sur les murs de l’école. “Je trouve que le projet encapsule parfaitement l’identité de l’école. Ces enfants représentent notre communauté et nous devons les valoriser.”

Inside Out du street artist JR a pour but de montrer sur des murs extérieurs, dans la rue, des visages. Les critères sont d’avoir un message à faire passer et d’être un groupe de cinq personnes minimum. Après validation du projet par l’équipe, les photos sont imprimées en grand format et en noir et blanc. Elles sont renvoyées aux photographes, qui sont chargés d’en faire du street art, c’est-à-dire de les coller dans un endroit à forte visibilité. Pour reproduire ce processus, les deux enseignantes de la New York French American Charter School ont dû mettre la main à la pâte : elles ont fabriqué leur propre colle, à base de sucre, de farine et d’eau. Quarante-trois posters ont été affichés de part et d’autre de l’ancienne caserne de pompiers, transformée en établissement scolaire.

New York French American Charter School, 311 W 120th St, New York, NY 10027. Plus d’informations sur le site de l’école.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related