Subscribe

New York : un malade soigné pour des symptômes semblables à ceux d’Ebola

Un homme était soigné lundi dans un hôpital de New York pour des symptômes semblables à ceux d’Ebola et subissait des analyses pour déterminer s’il est infecté par le virus, a annoncé le centre hospitalier, qui estime toutefois le risque faible.

“Dans les premières heures de la matinée du lundi 4 août, un patient avec une forte fièvre et des symptômes gastro-intestinaux s’est présenté aux urgences de l’hôpital Mount Sinai de New York”, a déclaré le directeur de l’établissement David Reich lors d’une conférence de presse. Le patient a récemment voyagé dans un pays de l’Afrique de l’Ouest où des cas d’Ebola ont été signalés, a-t-il ajouté sans préciser de quel pays il s’agissait.

Le patient, dont ni l’identité, ni la nationalité n’ont été révélées, a été isolé des autres patients et subissait lundi des analyses médicales pour déterminer l’origine de ses symptômes. Mais, M. Reich a estimé “probable qu’il ne s’agisse pas d’Ebola. Il est beaucoup plus vraisemblable qu’il s’agisse d’une maladie plus courante”.

Selon lui, les analyses, qui doivent être confirmées par les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies, devraient prendre entre 48 et 72 heures. Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest a fait 887 morts (confirmés, suspects ou probables) sur 1 603 cas présumés : 358 en Guinée, 255 au Liberia, 273 en Sierra Leone et 1 au Nigeria.

Kent Brantly, un médecin américain contaminé au Liberia, a été transféré aux Etats-Unis samedi pour y être soigné à Atlanta. La missionnaire américaine Nancy Writebol, elle aussi infectée par Ebola en Afrique, doit être rapatriée mardi par avion sanitaire. Interrogé sur l’épidémie, alors que Washington accueille un sommet USA-Afrique, Antony Blinken, directeur adjoint du Conseil de sécurité nationale de Barack Obama, a assuré que les Etats-Unis restaient vigilants. “Nous prenons toutes les mesures de protection et respectons tous les protocoles en place pour nous assurer qu’il n’y ait aucun problème”, a-t-il dit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related