Subscribe

Nicolas Sarkozy conquiert l’Amérique

A quelques jours de la fin de ses vacances aux Etats-Unis, le président Nicolas Sarkozy affiche un sourire plus détendu que jamais. Après son déjeuner non-officiel avec son homologue américain, il entame une nouvelle ère dans les relations franco-américaines.


 


Le chef de l’État français, Nicolas Sarkozy, a affiché un visage décontracté, ce lundi, lors de son jogging matinal à Wolfeboro, dans le nord-est du New Hampshire. Rien n’aurait pu entamer son apparente bonne humeur, pas même les questions des journalistes qui ont profité de cette séance de sport pour interroger l’homme d’État sur le sujet épineux de la Lybie (voir rubrique Dernière minute).   


 


La raison de cette bonne humeur tient sans doute au ton de sa rencontre, samedi dernier, avec le président des États-Unis. Le premier représentant de la France à l’étranger a reçu un accueil des plus chaleureux alors qu’il était invité à un pique-nique dans la résidence familiale des Bush, située à Kennebunkport (Maine). Cette rencontre délibérément informelle et introduite par une tape dans le dos de la part du chef d’Etat américain marque un nouveau tournant dans les relations entre les deux nations. Malgré l’absence de Cécilia qui a terni l’image de ce tableau convivial, Nicolas Sarkozy était ravi de passer la journée auprès de toute la famille Bush au grand complet.


 


Après des rapports tendus avec la France, notamment concernant la politique soutenue par Jacques Chirac sur la question irakienne, il semble que le Républicain ait trouvé dans le dirigeant français un nouvel allié, particulièrement précieux selon les experts américains. M. Bush « est à la recherche d’amis personnels en Europe. Il a perdu Blair, Aznar, Berlusconi et Poutine n’est pas ce qu’il espérait », explique Simon Serfaty, du Center for strategic and international studies de Washington.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related