Subscribe

Paris soutient les scénaristes hollywoodiens

 

Véritable problème ou phénomène lié à l’air du temps, les scénaristes français rejoignaient le mouvement de leurs homologues américains à travers une journée internationale de soutien.  

L’Union Guilde des Scénaristes (UGS) a organisé mercredi un tour de Paris dans un autobus à impériale, dans le cadre de la journée internationale de soutien aux scénaristes américains en grève et pour "dénoncer les menaces" sur la création audiovisuelle française.
Plusieurs dizaines de scénaristes et d’auteurs, coiffés d’un béret rouge et vêtus d’un T-shirt orné du slogan "Scenarix avec Writers Guild of America", clin d’œil à Astérix, ont parcouru les rues de la capitale à bord d’un autobus à impériale, au son d’un orchestre de cuivres.
"Le mérite de ce conflit aux États-Unis, c’est de mettre en valeur notre métier auprès du grand public", a déclaré à l’AFP Vincent Solignac, co-président de l’UGS. "Les Américains ont toujours considéré que les scénaristes sont la pierre angulaire d’une histoire. En France, nous n’avons pas la même considération", regrette-t-il.

L’UGS réclame notamment qu’un minimum de 5% du budget d’un film soit consacré au scénario, "afin que l’on puisse envisager de mettre en place des ateliers d’écriture", à l’image de ce qui se passe aux États-Unis. Actuellement, 25 à 30.000 euros sont consacrés à l’écriture du scénario pour un film télévisé d’un budget d’un million d’euros, a-t-il indiqué.
Les scénaristes français dénoncent également les menaces que font planer sur la création les retards dans la publication des décrets qui réglementent les obligations des diffuseurs.
En grève depuis le 5 novembre à l’appel de la WGA (Writers Guild of America), les scénaristes américains réclament notamment une hausse de leurs droits d’auteur sur les nouveaux supports numériques.

voir aussi Au bout du rouleau:  http://www.france-amerique.com/actualites/article.php?id=292

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related