Subscribe

Pascal Rioult passe le Bach

Sur les musiques de J.S. Bach et du compositeur Aaron Jay Kernis, le chorégraphe français Pascal Rioult présente quatre pièces dont deux en première mondiale au Joyce Theater de New York, du 14 au 19 juin.

Avec Pascal Rioult, la danse est d’abord une affaire de corps. Des corps qui transpirent, des corps qui soufflent et s’essoufflent, tendus à l’extrême. Sans la distance de la scène et des éclairages tamisés, ils dévoilent en répétition l’effort physique pur. La magie des spectacles de Pascal Rioult réside là, dans cette capacité à faire oublier la souffrance, pour laisser place à la beauté.

À la confluence de sa culture européenne et de sa formation à la Modern Dance américaine, au sein de la compagnie de Martha Graham, Pascal Rioult a crée un univers où le physique fait écho au mental. Ses chorégraphies sont réputées pour leur exigence technique. Les corps de ses danseurs sont soumis à rude épreuve. « J’applique une technique héritée de Martha Graham, elle demande une endurance exceptionnelle », explique le chorégraphe.

Est-ce un hasard ? Avant d’arriver tardivement à la danse, Pascal Rioult était athlète de haut niveau. À 25 ans, il bifurque vers la danse – à l’âge où beaucoup de danseurs songent à la retraite. Nous sommes en 1981, et la danse contemporaine est quasi-inexistante en France. Il obtient une bourse du ministère de la Culture pour étudier à New York, où il s’installe, prend des cours, et danse entre autres pour Merce Cunningham. Mais son style trop intellectuel ne lui convient pas, il recherche une danse plus physique et surtout plus dramatique. Il entre en 1984 dans la compagnie de Martha Graham, avec qui il travaillera comme premier danseur pendant 10 ans.

Après avoir débuté comme chorégraphe en 1989, il crée sa propre compagnie de danse en 1994, pour laquelle il chorégraphie des pièces inspirées le plus souvent par la musique classique. « Ma réputation aux États-Unis est basée là-dessus.» Ses affinités françaises, il les voit plutôt du côté de Béjart – « exemple maudit d’un grand chorégraphe rejeté ».

Deux premières mondiales

La première partie de son nouveau spectacle comprendra la danse finale de la trilogie « Bare Bach », axée autour de l’œuvre du musicien allemand. La chorégraphie sera en partie calée sur le Concerto brandebourgeois n° 6 en si bémol majeur du maître allemand. Intégrées au spectacle, des projections vidéos viendront souligner les mouvements des danseurs.

La ville (2010), dansée sur la Sonate pour violon et piano n° 6 en sol majeur, devrait offrir une représentation mathématique de New York. En clôture de ce programme, La vision du monde éphémère (2008), sera dansée sur une suite de chefs-d’oeuvre incomplets de Bach dont L’Art de la Fugue.

La pièce du second programme sera chorégraphiée sur de la musique live par un orchestre, mené par le compositeur contemporain Aaron Jay Kernis. Rebaptisée Distant Shores, elle s’articulera autour d’une fantaisie poétique fondée sur le mythe d’Hélène de Troie et de ses relations imaginaires avec les héros de la guerre.

Le Programme B se poursuivra avec deux chorégraphies à succès de Pascal Rioult. Black Diamond (2003), sur Duo Concertant de Stravinsky, et se composera de deux danses solos. Enfin, Boléro (2002), sur le morceau du même nom de Ravel, devrait apporter, en touche finale, un véritable concert d’énergie et de mouvements, le temps d’un crescendo magistral de 16 minutes.

Extrait vidéo de Bare Bach

Infos pratiques:


PROGRAM A:

Views of the Fleeting World, City, Celestial Tides (JS Bach)
Le 14 juin, 7:30pm. Le 16 juin, 8pm. Le 18 juin, 8pm. Le 19 juin, 7:30pm

Durée : 1 h45 minutes (avec un entracte)

PROGRAM B:

Black Diamond*, On Distant Shores*, Bolero (* performed to live music)
Le 15 juin, 7pm. Le 17 juin, 8pm. Le 18 juin, 2pm. Le 19 juin, 2pm

Durée : 1 h45 minutes (avec un entracte)

Programmation complète et réservations des billets (à partir de $10) par téléphone au 212-242-0800, au Joyce Theater Box Office (ouvert du lundi au vendredi, de 12 PM à 6 PM) ou en ligne sur www.joyce.org

Joyce Theater

175 Eighth Avenue & 19th Street

www.joyce.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Pascal RioultPascal Rioult Depuis 14 ans, Pascal Rioult dirige sa compagnie de danse à New York, où il a fait toute sa carrière de danseur, loin de sa Normandie natale. Il présente cette semaine à New York sa […] Posted in Culture
  • Danse : la grand-messe de Pascal Rioult à New YorkDanse : la grand-messe de Pascal Rioult à New York Depuis lundi soir et jusqu'au 19 avril prochain, le chorégraphe français Pascal Rioult présente au Joyce Theather de New York un nouveau spectacle en première mondiale The Great Mass, […] Posted in Culture