Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

Publicis s’enracine sur le marché américain

Le géant français de la communication a racheté début novembre Sapient, une agence américaine clé dans la publicité numérique, renforçant ainsi sa présence aux Etats-Unis.

Publicis semble s’être bien relevé de l’échec de sa fusion avec Omnicom. Annoncé en juillet 2013, le mariage franco-américain de deux des trois plus grandes agences de publicité au monde n’a jamais abouti après une bataille d’égo de dix mois entre les dirigeants des deux entreprises. Mais Publicis n’a pas pour autant abandonné le marché américain.

Début novembre, le groupe français a acquis l’agence publicitaire américaine Sapient pour 3,7 milliards de dollars. Avec cette acquisition, Publicis tirera désormais plus de 50% de son chiffre d’affaires de la publicité en ligne. “Pour un publicitaire le digital c’est le Graal” et le Big Data (analyser les comportements des consommateurs pour offrir des publicités sur mesure et plus efficaces) est “essentiel  pour l’avenir”, affirmait en septembre Maurice Lévy, le PDG de Publicis.

Une stratégie offensive aux Etats-Unis

Cette nouvelle acquisition intervient trois ans après celles de deux autres agences américaines, Rosetta en 2011, et Rokkan Media en 2012. Le groupe français, très actif sur le marché de la publicité numérique aux Etats-Unis, avait également signé un accord majeur et inattendu avec le réseau social Facebook en mai dernier. Un partenariat qui donne accès à Publicis aux données des utilisateurs de Facebook et Instagram aux Etats-Unis, lui permettant ainsi de mesurer l’efficacité des publicités sur les deux réseaux sociaux. Une réponse directe à Omnicom qui avait signé un accord similaire avec Instagram en mars dernier.

Avec ses partenariats et acquisitions, Publicis semble avoir définitivement tourné la page Omincom et a ainsi rassuré ses actionnaires. Pour Maurice Lévy, la fusion qui aurait fait d’Omnicom-Publicis, la première agence mondiale publicitaire était un “joli rêve, une belle opportunité mais jamais une nécessité”. Les Etats-Unis sont aujourd’hui le premier territoire d’investissement de Publicis mais également le premier marché de la société française. Et Maurice Lévy promet déjà de nouvelles acquisitions sur le marché américain d’ici 2017.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related