Subscribe

Romans d’été

Ouest

François Vallejo

Viviane Hamy, 267 p.

Le vieux de l’Aubépine est mort, son fils le remplace. Lambert, le garde-chasse, hérite d’un nouveau maître. Il faudra faire avec, faire avec les obsessions du jeune baron, avec ses lubies, ses coups de folies et ses coups de sang… Un splendide et terrifiant huis clos tout juste récompensé par le prix du livre Inter.

Un roman russe

Emmanuel Carrère
POL, 358 p.

Un improbable reportage au fin fond de la Russie, une liaison torride, un sulfureux secret de famille: l’admirable et très romanesque autofiction d’Emmanuel Carrère ne manque pas de piquant… Distraction garantie.

Je voudrais tant
que tu te souviennes

Dominique Mainard

Éditions Joëlle Losfeld, 248 p.
Une petite ville française, des barres d’immeubles, des pavillons. Nala, couturière et fantasque cartomancienne, a quitté la grisaille pour retourner au pays. Restent sa nièce, Julide, seize ans, condamnée à de tristes fiançailles avec un cousin, et Mado, cette drôle voisine à la patte folle, la solitaire Mado sur qui la jeune fille a promis à sa tante de veiller…
Un texte atypique et poignant.

La maison du retour

Jean-Paul Kauffmann

Nil éditions, 296 p.

Après trois ans de détention au Liban, Kauffmann s’installe au cœur de la forêt landaise: la résurrection d’une ancienne bâtisse dira la joie mais aussi la difficulté du retour. Un récit pudique et savoureux.

L’élégance du hérisson

Muriel Barbery

Gallimard, 360 p.

Au 7 rue de Grenelle, à l’abri d’attendus relents de fritures, la concierge Renée potasse Kant tandis qu’aux étages supérieurs, Paloma, jeune fille de bonne famille au Q.i. surdéveloppé, cherche désespérément des raisons de ne pas mettre fin à ses jours. Un récit à deux voix dont l’optimisme enjoué a déjà conquis plus de 200000 lecteurs.

La Baïne

Eric Holder
Seuil, 192 p.

À Soulac, station balnéaire du Sud-Ouest, une femme mariée succombe aux charmes d’un étranger de passage… Sous la plume aérienne d’Eric Holder, cette histoire banale confine à la tragédie. Un beau roman qui rappellera à propos aux lecteurs les dangers de l’Océan.

Lettres d’amour

Pierre-Augustin Caron
de Beaumarchais,
Amélie Houret de La Morinaie

Présentées et annotées
par Évelyne et Maurice Lever

Fayard, 140 p.

En 1787, le célèbre auteur du Barbier de Séville et du Mariage de Figaro succombe aux charmes de la jeune Amélie, de trente ans sa cadette. Une liaison houleuse et torride qu’éclaire une correspondance restée jusque-là inédite.

Nettement plus «relevé» que les insipides lamentations épistolaires imaginées, quelques années plus tard, par Mme Constance de Salm (Vingt-quatre heures d’une femme sensible, Phébus, 192 p.).

L’Absence de l’Ogre

Dominique Sylvain

Viviane Hamy, 300 p.

Lou Necker est morte. Assassinée. Pour la police, il n’y a aucun doute, le jardinier du parc Montsouris est coupable. Pour Ingrid, Américaine et stripteaseuse de son état, rien n’est moins sûr…

Entre Paris et La Nouvelle-Orléans, un roman policier sympathique dans la veine de (l’inimitable) Fred Vargas.

Une exécution ordinaire

Marc Dugain

Gallimard, 350 p.

Staline, Poutine et le drame du sous-marin Koursk échoué en l’an 2000 dans la mer de Barents. Un demi-siècle d’histoire et trois personnages auxquels on peine à s’attacher…

Du même auteur, on relira en revanche la somptueuse Chambre des Officiers (Pocket, 172 p.)

Les Bienveillantes

(Prix Goncourt, 2006)

Jonathan Littell

Gallimard, 910 p.

La Seconde Guerre mondiale vue à travers les yeux du SS Maximilien Aue. De longues heures de farniente permettront enfin aux retardataires de juger par eux-mêmes le texte le plus polémique de l’année…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related