Subscribe

Salon du chocolat à New York du 7 au 9 novembre

Les endorphines euphorisantes secrétées par la dégustation de chocolat sont bienvenues en ces temps de crise économique. De vendredi à dimanche, le Chocolate Show accueille les visiteurs au Pier 94 à New York.

Malgré la crise, the show must go on, disent les deux Français fondateurs du salon, Sylvie Douce et François Jeantet. Ce salon, plus petit que la manifestation parisienne, a lieu cette année avec une cinquantaine d’exposants, face à l’Hudson River, sur le Pier 94. Dans les allées où se croisent connaisseurs et gamins barbouillés, on rencontre les grands noms du chocolat, comme Lindt et des producteurs artisanaux, comme François Pralus, l’un des trois seuls chocolatiers français à faire encore du chocolat directement depuis la fève. Ainsi que Jacques Torres, le chocolatier français préféré des New-Yorkais, qui vient d’ouvrir une boutique dans l’Upper West Side. Un peu plus loin, François Payard, chef réputé de la pâtisserie et du bistro du même nom dans l’Upper East Side prodigue des conseils à une foule réjouie : « laissez fondre le chocolat pour que le goût se développe ».

Des merveilles de raffinement sont rassemblées pour cette 11ème édition, qui satisfont même les goûts les plus modestes et les impératifs de comfort food. Le chocolat y est décliné de toutes les manières, en des associations parfois expérimentales ou hasardeuses, par exemple, avec du sel marin ou des chips. On y trouve aussi, dans le désordre, du thé parfumé au chocolat, d’improbables truffes à seulement 38 calories et des cosmétiques au cacao.

Une visite suffit pour se faire à l’idée : la France n’a pas le monopole du chocolat. La preuve : ce sont des Japonais qui ont remporté cette année le prix du salon. Cette édition new-yorkaise est évidemment marquée par des saveurs locales, bien américaines : marshmallow, brownie et, fatalement, beurre de cacahuètes. Les chocolatiers français, belges et suisses sont en minorité par rapport aux entreprises américaines. Préférence nationale oblige, qui signale aussi une présence accrue des fabricants américains dans la chocolaterie mondiale. Dans une industrie traditionnellement dominée par les marques européennes, « les Américains sont de plus en plus présents sur le marché du chocolat », explique-t-on chez la marque française Valrhona, qui vient d’ouvrir un stand au Food Emporium de l’Upper East Side, et débute sur le territoire américain. « De plus en plus de gens s’interessent au chocolat ici », confirme Françoise Crook de l’enseigne Crossings, qui importe des produits français, dont le chocolat Bonnat.

Outre son lot de démonstrations de chefs, la toque sur la tête et la cuiller à la main, et de compétitions de sculptures en chocolat, la cerise sur la gâteau reste le défilé de mode tout en chocolat, sur le thème des super-héros, qui a eu lieu jeudi soir. Les « restes» de chocolat portés par les mannequins et ayant survécu sans fondre à la chaleur du défilé sont toujours exposés au salon.

Infos pratiques

Chocolate Show

Site Web

du 7 au 9 Novembre

Pier 94
711 12th Avenue and 55th Street

de 10h à 20h. $28

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related