Subscribe

Sciences Po intègre le College Board

L’institut d’études politiques (IEP) de Paris, plus connu sous le nom de « Sciences Po », a annoncé la semaine passée son élection au sein du College Board, l’organisme qui relie les lycéens américains aux établissements d’enseignement supérieur. Un pas de plus dans la stratégie américaine de la grande école.

Sciences Po fait désormais partie des 5900 établissements scolaires, à 90 % américains, membres du College Board. La prestigieuse école de la rue Saint-Guillaume, à Paris, devient la première université française et le quatrième établissement basé en France à intégrer cette organisation à but non lucratif. Le College Board gère notamment les tests SAT (scholastic aptitude test), utilisés par la grande majorité des universités américaines pour le recrutement de leurs étudiants à la sortie du lycée (high school). L’IEP rejoint l’American University of Paris, l’école de design Parsons – deux établissements américains situés à Paris – ainsi que le lycée Louis Le Grand parmi la trentaine d’établissements européens représentés au College Board.

Fondé en 1900, le « College Entrance Examination Board » détient un véritable monopole sur l’évaluation et l’orientation des lycéens aux États-Unis. En cent ans, cette association est devenue un acteur incontournable du système éducatif américain. Outre les tests de niveau, cet organisme tentaculaire est également en charge de l’ « Advanced Placement Program », une série de cours et d’examens déterminants qui préparent les élèves de certains lycées pour leur admission à l’université.

« L’entrée de Sciences Po au College Board va nous permettre de toucher un public entièrement nouveau », se félicite Peter Gumbel, directeur du centre des Amériques de l’IEP. « Nous n’allons plus seulement viser les élèves des lycées français, qui connaissent déjà notre école, mais potentiellement tous les lycéens américains les plus brillants ! » explique-t-il.

« Mettre Sciences Po au niveau des grandes universités américaines »

Concrètement, en intégrant le College Board, Sciences Po pourra bénéficier d’une base de données concernant 7 millions d’élèves répartis dans 23000 lycées américains. En précisant plusieurs critères – excellence des résultats aux tests SAT, intérêt pour les sciences humaines – l’école pourra contacter directement, par courriel, les lycéens potentiellement intéressés par Sciences Po, et les inciter à postuler. « Nous voulons mettre Sciences Po au niveau des grandes universités américaines. Nous voulons que les étudiants qui ont le choix entre Columbia, Harvard et Sciences Po, choisissent cette dernière », annonce Peter Gumbel.

Autre avantage majeur, l’accès à un vaste réseau de conseillers pédagogiques labellisés « College Board » qui officient dans les lycées. « Les  counselors auront enfin connaissance de l’existence de Sciences Po, et pourront en informer les élèves », se réjouit M. Gumbel.

L’entrée au College Board s’inscrit dans la politique d’ouverture à l’international de Sciences Po, fortement encouragée par son directeur depuis 1996, Richard Descoings. 40 % des presque dix mille étudiants de l’école sont originaires de 130 pays à travers le monde. L’institut, qui a ouvert l’an passé un campus orienté « Amérique du Nord » à Reims, joue fortement sur la carte américaine.  « Avec 60 universités américaines partenaires, Sciences Po considère les États-Unis comme la clé de sa politique d’ouverture », explique M. Gumbel. « Si nous attirons les meilleurs éléments américains, on peut faire venir les meilleurs de tous les pays », pronostique-t-il.

Sciences Po a déjà contacté par courriel des étudiants potentiels repérés grâce aux fichiers du College Board. Avec succès : « On constate déjà de nouveaux profils dans les candidatures », assure Peter Gumbel.

Richard Descoings, directeur de Sciences Po, tiendra un point presse à New York le mercredi 2 février. Il reviendra notamment sur l’entrée de l’IEP au College Board, et annoncera les prochaines actions de l’école à destination des Etats-Unis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related