Subscribe

Sonya Sklaroff à la lumière

Le peintre réaliste Sonya Sklaroff signe une nouvelle exposition, State of Mind, dans la Corning Gallery en plein centre de Manhattan.

Sonya Sklaroff est une artiste américaine qui a su rendre la banalité de New York expressive, colorée, vivante. Elle peint les rues, les réverbères, les grues, et les réservoirs d’eau qui caractérisent cette ville dans laquelle elle vit et qu’elle adore, en jouant sur le contraste entre l’ombre et la lumière, en s’attachant aux détails, « à l’espace entre les éléments architecturaux ».

Du haut de sa petite taille, elle aime ce qui est au « niveau de l’œil ». Elle monte sur les toits pour observer la ville et se promène dans la rue pour dénicher les détails. Elle ne peint jamais dans la rue où elle est « harcelée », mais sur son toit ou dans son atelier en prenant modèle sur des photos, des dessins réalisés auparavant à la va-vite ou en usant de son imagination débordante.

Elle n’a que 37 ans mais se sent une âme « vieille ». Elle aime peindre les parties les plus anciennes de la ville, celles qui tombent en désuétude. Sa peinture Cyclone, dans sa nouvelle exposition, lui est « très chère » car elle représente un manège à Coney Island dans la lumière de la fin d’après-midi, attraction qu’elle adore faire et qui n’existera peut-être plus dans quelque temps. Coney Island va être transformée et elle est « nostalgique » à la vue de ce tableau. Mais quand New York sera totalement moderne, que lui restera-t-il à peindre ? « Parfois, je peux mélanger le vieux et le nouveau », confie Sonya Sklaroff peu inquiète.

Le titre de sa nouvelle exposition, State of Mind, est évocateur de son état d’esprit au moment où elle peignait. Chaque tableau évoque un sentiment différent chez l’artiste selon « l’instant de la journée et l’endroit qui y est dessiné ». Pendant la visite de son exposition, une curieuse interrompt l’artiste pour lui glisser qu’elle est « super douée ». Sourire gêné de Sonya qui s’empresse de la remercier.

Dans cette exposition, Sonya Sklaroff a réalisé des vues panoramiques de la ville qui correspondent à sa « structure horizontale ». Les quelques personnes présentes dans ses tableaux sont « des accessoires ». Ce qui importe est la lumière, à son heure la plus difficile à saisir, entre le jour et la nuit. Son tableau préféré de l’exposition est Cable Shadows, une vue de son toit où elle mélange les ombres au bleu clair du ciel (voir photo). Mais elle utilise aussi des couleurs monochromes à l’image de ce ciel rouge éclatant dans Red sky rooftop panorama, pour marquer les gens. Selon elle, elle n’exagère pas les couleurs mais « joue avec l’intégrité du réalisme de la peinture ».

Sonya Sklaroff vient de faire sa première exposition en solo hors des États-Unis à Paris, au printemps 2007. Pour gérer sa carrière florissante, elle est entre les bonnes mains de G&O Art (http://www.goartonline.com/), une agence d’artistes basée à New York. Créée en 2000 par Odile Gorse et son mari Ghenadie Burlacu, l’agence représente une trentaine d’artistes. Elle se charge de trouver des lieux où exposer, d’organiser l’exposition pour permettre à l’artiste de se concentrer uniquement sur son art. Les fondateurs de G&O Art trouvent les artistes dont ils veulent s’occuper à l’initiative des artistes eux-mêmes. Exception faite pour Sonya Sklaroff qu’Odile Gorse a « recherchée ».

State of Mind jusqu’au 9 février 2008

Corning Gallery à Steuben Glass: 667 Madison Avenue, NY

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Les plus hautes piscines de New York !Les plus hautes piscines de New York ! Perchées sur les plus beaux rooftops de New York, les piscines privées sont bien cachées. Pour vous, France-Amérique en a sélectionné cinq qui valent le détour... Le Gansevoort Hotel Au […] Posted in Culture
  • Philippe Petit sur la scène du Abrons Arts CenterPhilippe Petit sur la scène du Abrons Arts Center Du 16 au 19 juin, Philippe Petit, le funambule des tours du World Trade Center, sera de retour sur la corde dans Wireless!, son spectacle qu'il présentera au sein du Abron Arts Center de […] Posted in Culture