Subscribe
gad-elmaleh-ad-us-tour-stand-up-comedy

“The French American”, la vie d’un ancien combattant au cinéma

La vie d’un vétéran franco-américain fera l’objet d’un film aux Etats-Unis. Son histoire, entre le conflit de la Deuxième Guerre mondiale et la recherche d’un amour perdu en France, constitue un scénario parfait. La réalisatrice du film, Darla Rae, a lancé une campagne pour récolter des dons via le site de financement participatif Indigogo, afin que l’ancien combattant puisse voir son histoire à l’écran de son vivant.

Il est né aux Etats-Unis, à San Antonio au Texas, mais les temps forts de sa vie se sont déroulés en France. John Tschirhart est âgé de 93 ans et habite aujourd’hui à Dallas. Son histoire témoigne d’un destin collectif, dans le contexte de la Deuxième Guerre mondiale, mais aussi d’une vie marquée de combats personnels.

Né d’une mère française, John a vécu sa jeunesse en France. Lorsque l’Allemagne envahit le pays en 1940, il est rapatrié de force aux Etats-Unis, sa nationalité américaine le mettant en danger face aux Nazis. Il doit tout quitter, son pays d’adoption, sa langue (il ne parlait pas un mot d’anglais à l’époque), son meilleur ami Jacques et surtout son grand amour, la jeune Malou. Il n’a de cesse d’écrire à Malou depuis les Etats-Unis, mais ne reçoit pas de réponse. Il ne sait pas qu’elle s’est engagée dans la Résistance.

Pour la retrouver, John Tschirhart entre dans l’armée de l’air. Il devient bombardier et est envoyé sur le terrain le jour du débarquement en Normandie.  Il réussira à parler une dernière fois à Malou par le biais de la radio. Les deux jeunes sont toujours aussi amoureux l’un de l’autre. A la veille de la Libération, John apprend que Malou a été tuée. Il restera en France pendant sept ans après son décès, afin de participer à la reconstruction du pays.

Un hommage aux combattants

“John se sent profondément français”, explique Darla Rae, réalisatrice du film, “dans l’armée il était surnommé ‘Frenchy'”. Elle rencontre le vétéran par le biais d’un ami journaliste qui écrit sur sa remise de décoration de la légion d’honneur. “J’ai tout de suite su que je devais l’aider. Je veux réparer une injustice. Nombre d’individus malhonnêtes ont soutiré de l’argent à John, promettant de réaliser un film sur son histoire. Elle est exceptionnelle et mérite d’être racontée, John est un livre d’histoire à lui seul. Je souhaite que les jeunes générations soient au courant des difficultés rencontrées pendant la guerre par les anciens. Je souhaite aussi rendre hommage à l’homme, qu’il puisse voir son histoire sur grand écran de son vivant.”

La première version du scénario a été écrite par John lui-même. “Je pensais faire un film de mon histoire depuis 1959, j’ai commencé à écrire en 1984. C’est un soulagement de voir que cela va finalement se faire, Darla m’aide à concrétiser un rêve. Ce film est un message d’amour, l’histoire d’un amour éternel qui ne m’a jamais quitté,” explique le vétéran.

Avant de présenter le film aux distributeurs et demander leur soutien financier, Darla Rae souhaite récolter des fonds via la plateforme de financement participatif Indigogo et sa campagne du nom “Give John a buck”. L’objectif est de récolter 500 000 dollars. Chaque dollar donne droit au téléchargement du futur film. Il reste 40 jours pour effectuer ses dons. “Le tournage devrait démarrer au printemps prochain”, espère la réalisatrice.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related