Subscribe

The New York Times

How Do You Stop a Future Terrorist When the Only Evidence Is a Thought?

Où situer la frontière entre protection du territoire et restriction des libertés individuelles ? Comment arrêter un terroriste lorsque les seules preuves disponibles sont des idées et des pensées ?

Après les attentats du 13-Novembre et ceux d’Orlando, Paris et Washington sont confrontés à un dilemme : comment empêcher de nouveaux actes de terrorisme sans propager la paranoïa ni instaurer un Etat policier où la surveillance serait permanente ?

Interrogé sur la question par le New York Times, Georges Sauveur, un avocat parisien qui a défendu plusieurs terroristes, donne en exemple : “Dans un magasin, un homme pense voler un objet. Que faites-vous ? Vous le mettez en prison ? Vous ne pouvez pas l’arrêter tant qu’il n’a pas tenté de voler l’objet en question”.

A lire via le New York Times.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *