Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

Thomas Thévenoud, nouveau secrétaire d’Etat aux Français à l’étranger

Thomas Thévenoud, député de Saône-et-Loire nommé mardi à 40 ans secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, au Tourisme et aux Français de l’étranger, est un offensif membre de la jeune garde socialiste. Il remplace Fleur Pellerin, nommée à la Culture.

A ce poste, il se retrouvera aux côtés de Laurent Fabius dont il a été l’assistant parlementaire. Toujours souriant, le contact facile, il a commencé à se faire un nom à l’automne 2012 avec un rapport critique sur la TVA réduite dans la restauration. Cela lui a valu le soutien de la majorité et les foudres des toques blanches et de McDonald’s.

La chaîne de fast-food américaine avait répliqué par un communiqué et une campagne publicitaire interpellant le député par son nom et affirmant que ce dernier s’était trompé dans ses calculs. L’accusé – ravi d’être au centre de l’actualité – a depuis encadré un exemplaire de la pub au-dessus de son bureau.

A l’hiver 2013, ce sont les multinationales du tabac qu’il vise en tentant, sans succès, de les mettre à contribution pour redresser les finances publiques, via une taxe exceptionnelle. En février 2014, il est désigné par Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, médiateur dans le conflit entre les taxis et les voitures de tourisme avec chauffeur.

Il s’est aussi attaqué aux membres du Conseil constitutionnel en faisant voter, contre l’avis du gouvernement, une mesure interdisant aux Sages d’exercer une activité professionnelle. Dans le viseur: l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, qui a vu après ses comptes de campagne invalidés par ce Conseil et décidé de ne plus y siéger. Né le jour du premier tour de la présidentielle 1974, Thomas Thévenoud a derrière lui quasiment 15 ans d’expérience politique.

Entré en 2000 au cabinet de Laurent Fabius à Bercy en tant que conseiller technique, Thomas Thévenoud en est devenu plus tard l’assistant parlementaire. En 2011, il est élu vice-président du conseil général de Saône-et-Loire dont le président est Arnaud Montebourg. Lors des législatives de 2012, il remporte la circonscription de Mâcon-Cluny, un territoire marqué à droite, et décide de ne se consacrer qu’à son mandat national.

Au Palais-Bourbon, il grimpe les échelons, devenant l’un des quatre vice-présidents du groupe PS en 2013. En juin 2014, il était devenu porte-parole du groupe PS. Il a également fait partie de la mission d’enquête parlementaire sur la gestion par l’Etat de l’affaire Cahuzac. Marié à la chef de cabinet du président sortant du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), ce fils d’une pharmacienne et d’un éducateur scolaire a deux filles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related